Selon le magazine L'Argus, sur les 6 millions de voitures revendues chaque année, 600 000 le serait avec un compteur trafiqué. Tous les détails avec Planet.fr.
10% des voitures d'occasion sont vendues avec un compteur trafiqué

Dans son numéro du 24 avril, L'Argus a mené l'enquête sur les voitures d'occasion revendue avec un compteur kilométrique trafiqué. Selon le magazine spécialisé, sur les 6 millions de transactions annuelles, 10%, soit 600 000 le sont avec des compteurs trafiqués. Il faut donc, comme le rappelle L'Argus, faire preuve de grande prudence lorsque vous allez acheter une voiture d'occasion. Exiger l'historique entier du véhicule peut aider, mais malheureusement, parfois, les escrocs falsifient aussi le carnet d'entretien.

Et le problème n'est pas uniquement lié à la France. Il se pose partout ! C'était le cas en Belgique avant 2006, et la mise en place du contrôle Car-Pass visant à enregistrer le kilométrage des voitures sur un fichier électronique national lors du passage au contrôle technique ou lors d'une visite au garagiste.

Une fraude de 4 000 euros par véhiculeLa France elle devrait respecter la nouvelle obligation décidée par le Conseil européen qui consiste à enregistrer le kilométrage lors des contrôles techniques. Cette mesure doit être effective d'ici 2018. Un problème persiste tout de même : les contrôles techniques ne concernent pas les véhicules de moins de 4 ans, et n'a ensuite lieu que tous les 2 ans, laissant loisir de falsifier tout de même dans ce laps de temps le compteur kilométrique.

Selon la Fédération Internationale de l'Automobile, la fraude serait évaluée à 4 000 euros par véhicule concerné. Elle rappelle la très grande facilité de se procurer un reprogrammateur de compteur sur Internet. Pour elle, la meilleure solution serait d'installer un système inviolable, qui ne coûterait même pas un euro.

Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.