Sommaire

Investir au Portugal : vérifier si vous pouvez prétendre au statut RNH

"En 2017, 23 % des biens immobiliers étaient achetés par des investisseurs étrangers au Portugal et 25 % de cette proportion n’était autre que des Français", explique Cécile Gonçalves. Au-delà de son charme et de son climat, le Portugal regorge de programmes immobiliers attractifs pour les contribuables et/ou retraités français (lesquels retraités représentent, en réalité, la grande majorité des investisseurs). Encore faut-il que ces derniers puissent obtenir ce fameux statut RNH.

Pour cela, il convient de respecter quelques conditions. A commencer par le fait, détaille notre spécialiste, "de ne pas avoir vécu au Portugal depuis au moins cinq ans et d’y passer, une fois le bien acheté, au moins six mois dans l’année". Si vous répondez à ces critères, vous avez la possibilité de profiter durant dix ans de ce statut privilégié. Une mesure qui permet à tous les contribuables français ayant travaillé ou œuvrant dans le privé (les fonctionnaires ne pouvant prétendre à cet allégement) d’être exonérés d’impôts sur leurs revenus (retraite, salaires) dès lors que lesdits revenus sont d’origine étrangère.

Reste à savoir ce qu’il advient au bout de dix années… S’il semble, a priori, "difficilement envisageable", estime Cécile Gonçalves, que cette décennie soit reconduite, il y a fort à parier, selon elle, que l’Etat portugais applique, passé ce délai, le régime de droit commun de l’impôt sur le revenu en vigueur dans le pays. Résultat : au bout de dix ans, les ressortissants français ayant bénéficié du statut se devront de supporter un barème d’imposition progressif semblable à celui auquel les Portugais sont soumis.

Vous souhaitez faire une reconversion ? Vous souhaitez changer de métier ? Bénéficiez d'un accompagnement personnalisé : 100% pris en charge par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.