Sommaire

Investir dans l’immobilier de luxe : est-ce que ça vaut le coup ?

Planet.fr : Le fait d’investir dans un bien prestigieux est-il forcément synonyme de fortes plus-values ? Quelle rentabilité un investisseur potentiel peut-il espérer obtenir ? Ce, tant au moment de la revente d’un tel bien que s’il décide de le mettre en location ?

Geoffrey Benoit : Il est difficile de faire des généralités. Chaque cas est différent. Mais quelques exemples peuvent être éclairants. En mai 2016, j’avais eu l’occasion de vendre un bien estimé à l’époque à 1,3 million d’euros. 17 mois plus tard, en octobre 2017, j’ai revendu ce même bien en 24 heures pour 2 millions d’euros. Soit une plus-value pour les propriétaires de 400 000 euros en prenant en compte les travaux de rénovation effectués.

Sur le volet de l’investissement locatif cette fois, il est vrai que la loi Duflot - qui vise à plafonner les loyers à Paris - a généré un certain nombre de changements pour les propriétaires notamment. Les investisseurs ont déserté le marché des petits produits. Mais ces derniers ne font pas partie de notre clientèle. De notre côté, l’investissement de luxe parisien perdure bel et bien contrairement à celui de Londres par exemple qui, Brexit oblige, s’avère en perte de vitesse.

Le secteur est donc véritablement dynamique. Et cela est d’autant plus significatif que nous travaillons, à notre niveau, de nombreux biens d’exception en "off market". Ce qui, très concrètement, signifie que nous agissons sans aucune communication, de manière extrêmement confidentielle.

Le but : préserver l’anonymat tant des vendeurs que des acheteurs et conserver les mises en vente secrètes. Ce que les investisseurs apprécient particulièrement.

Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.