Des crédits immobiliers plus abordables. La baisse des taux sans discontinue depuis 6 mois ainsi que les conditions d'octroi plus souples permettent aux ménages jusqu'ici exclus de l'accession à la propriété d'y prétendre. Que pouvez-vous alors acheter en fonction de votre revenu et de votre lieu d'habitation ?
IllustrationIstock

Un 40 m² à Nantes ou un 80 m² à Nîmes : seriez-vous prêts à déménager pour acquérir un logement plus spacieux ? Grâce à la baisse des taux incessante depuis 6 mois et surtout aux conditions d’emprunt immobilier assouplies, le profil des primo-accédants est rajeuni et l’accès à la propriété des ménages moins aisés est facilité, rapporte Le Figaro.

D’après le courtier en crédit immobilierMeilleurtaux, en 2018, 71% des banques proposaient des taux (avant négociation) inférieurs à 1,5% sur 20 ans. Elles sont désormais 83%. 23% d’entre elles affichent même des taux compris entre 0,9 et 1,1%.

Achat immobilier : la capacité d’emprunt a augmenté

Depuis la crise de 2008, pour un crédit moyen de 200 000 euros, la capacité d’emprunt a gonflé de 44% à 212 254 euros. Soit un montant équivalent au coût moyen d’une maison en France.

Le coût du crédit ayant aussi chuté de 65%, la somme à rembourser mensuellement a flanché de plus de 30%. Conséquence, les revenus nets mensuels nécessaires à un emprunt de 200 000 euros sur 20 ans ont chuté de 1200 euros.

" Nous sommes dans un marché ouvert à tous les profils d’acquéreurs qui sont de plus en plus jeunes : 66% ont moins de 40 ans, 49% ont moins de 35 ans et 29% ont moins de 30 ans. Dans de nombreuses villes, on peut devenir propriétaires de belles surfaces avec des revenus moyens", précise dans les colonnes du quotidien Maël Bernier, de Meilleurtaux.

Quel logement peut-on alors acquérir avec des revenus compris entre 2 000 et 2 500 euros nets par mois (avant impôt) ?

Selon le courtier en crédit immobilier choisi, avec un emprunt sur une durée de 20 ans financé à 100% vous pouvez prétendre à un bien de :

  • 40 m² à Nantes ou à Nice
  • 65 m² à Grenoble, Dijon, Reims, Angers ou Toulon
  • 80 m² à Nîmes, Le Mans ou Le Havre

Si vous habitez à Bordeaux ou Lyon, villes provinciales les plus chères de France, il faudra en revanche gagner entre 2500 et 3000 euros nets par mois pour devenir propriétaire d’une maison de 40m2.

En comparaison, à Paris, ville où le prix au m² a récemment dépassé les 10 000 euros, les revenus mensuels du foyer doivent approcher les 5 900 euros net pour s’offrir un 40 m².

Vous percevez entre 2 000 entre 1 500 et 2 000 euros net mensuels avant impôts ? Voici alors les biens que vous pouvez viser :

  • 40 m² à Nîmes, Rennes, Marseille, Montpellier, Lille, Strasbourg et Toulouse
  • 65 m² au Havre, au Mans, à Saint-Étienne, Dijon, Reims et Toulon
  • 80 ou 100 m² à Saint-Étienne

Des économies d'impôts avec la défiscalisation Pinel (contenu sponsorisé)

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.