Autre certitude : il n'y a pas de règle quant à la fréquence des rapports sexuels. Mais bien entendu, après plusieurs mois d'abstinence, il faut s'inquiéter... Et ne pas hésiter à prendre rendez-vous chez un sexologue.

Une démarche délicate, mais salvatrice. "Le plus souvent, la solution passe par le dialogue et l'écoute. Ce qui peut permettre à chacun de retrouver confiance en soi. En revanche, je ne crois pas vraiment aux solutions chimiques. Et donner à une femme de la testostérone lui rendrait bien sûr sa libido, mais la transformerait rapidement en vrai mec !", s'amuse Christophe Marx. Attention aussi aux remèdes douteux qui relèvent souvent de l'arnaque pure et simple. Notamment les aphrodisiaques en tous genres et les vitamines miracles !

Attention aux remèdes douteux

Quant à l'alcool et surtout à l'ecstasy, souvent présentée comme un aphrodisiaque, rien à espérer : "Cette drogue se borne à stimuler le besoin de contact humain et celui de recevoir des câlins, d'être pris dans les bras... Ce qui, certes, peut être le préambule à un acte sexuel, mais qui provoque plutôt une crise régressive infantile !". Finalement, l'objectif à atteindre reste à la fois simple et démesuré : "Retrouver le goût de faire ensemble des choses nouvelles, de réinvestir charme, surprise et séduction... On pourra conseiller des techniques comme la relaxation, la visualisation ou la sophrologie", suggère Christophe Marx.

Bref, accepter d'être aidé. Le premier pas vers la redécouverte du plaisir à deux.

Ce sujet vous intéresse ? Parlez-en sur notre forum !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.