Vidéos A la une
STOCKHOLM - 20 avr 2015 - Ces dix bébés crocodiles vont faire un long voyage. Envoyés depuis le zoo Skansen de Stockholm, ils rejoignent Cuba, leur pays d'origine. Ce transfert entre dans un programme de conservation de cette espèce en grave danger d'extinction. Il n'existe plus qu'une centaine d'individus à l'état sauvage, qui se regroupent autour de deux marécages à Cuba. L'existence de ces reptiles est menacée par la réduction de leur habitat, la chasse illégale mais aussi leur accouplement avec des crocodiles américains, beaucoup plus répandus. Les bébés du zoo suédois sont, eux, de race pure, et pour cause. Ils descendent de ces deux adultes nés à Cuba au début des années 1970 et arrivés ici en 1981. Entre diplomatie et hasard, leur histoire est bien particulière. " Il y a de nombreuses années, Fidel Castro en personne a donné les parents à un cosmonaute russe. Il les a amené à Moscou et les a gardé dans son appartement jusqu'à ce que sa femme lui dise " Assez ! " et il a du les donner à un zoo à Moscou", raconte Jonas Wahlstrom, directeur du zoo Skansen. "J'étais là bas dans les années 1980 et ils m'ont demandé si je voulais m'occuper de ce couple très très rare. J'étais ravi bien sûr donc nous les avons ramener ici et ils se sont accouplés de nombreuses fois ". Les dix bébés sont âgés d'un an et demi et mesurent un mètre de long. A leur arrivée à Cuba, ils seront placés en quarantaine avant d'être libérés dans un marais. Quant aux parents, renommés ironiquement Hillary et Castro, ils ont encore de beaux jours devant eux et continueront d'enchanter les visiteurs du zoo suédois.
Publicité