Revue du web
Avec La Tribune
A court de dollars, le gouvernement de Harare a annoncé le lancement d'une nouvelle monnaie. Cette initiative suscite la crainte d'un retour à l'hyperinflation.
Vidéos A la une
Cette vidéo provenant d'une caméra de surveillance d'un hôtel situé à Kariba, au nord du Zimbabwe, montre un crocodile s'attaquer à un couple dans une piscine. En raison de la sécheresse qui règne actuellement dans le pays, certains animaux se déplacent pour trouver de l'eau, ce qui a visiblement été le cas pour ce crocodile.
Vidéos A la une
Robert Mugabe, 92 ans, règne toujours d'une main de fer sur le Zimbabwe. De nouvelles images de violences policières viennent confirmer la violence du régime alors que, hier, les chauffeurs de bus manifestaient contre la corruption policière. Les fonctionnaires du pays, qui n'ont pas été payés en juin, ont quant à eux décidé de faire grève ce lundi.
Vidéos Argent/Bourse
La sécheresse s'aggrave tous les jours au Zimbabwe : à Mwenezi, près de 100 000 habitants manquent d'eau. Presque toutes les récoltes ont été détruites. Le pays doit donc maintenant importer des céréales, parfois de contrées lointaines comme la Russie ou l'Inde. Les réservoirs d'eau sont à moitié vides dans tout le pays : plus de 16 000 vaches sont déjà mortes en raison de la sécheresse, selon le ministre des gouvernements locaux et des travaux publics, Saviour Kasukuwere. Les zones rurales du pays sont affectées dans leur ensemble. Les villageois, privés de leur alimentation de base, sont contraints de consommer des fruits sauvages ou de réduire leur nourriture. Le ministre affirme que la majeure partie du territoire a reçu un niveau de précipitations de '75 % inférieur à la normale'. Cette situation est la pire pour le pays depuis 20 ans. L'état de catastrophe naturelle a été déclaré en février. Dans le pays, 3 millions de personnes souffrent de malnutrition, soit 1/4 de la population. Les médecins ne peuvent que constater l'augmentation de la malnutrition. Les autorités ont lancé un programme de distribution de vitamines, et un suivi des populations. Mais le phénomène El Nino, aggravé par le réchauffement climatique, touche toute l'Afrique australe, menaçant directement 14 millions de personnes. Le président Mugabe estime que les sanctions, imposées par les pays occidentaux en raison des violations des droits de l'homme au Zimbabwe, ont aussi contribué à la baisse de la production agricole. Ses détracteurs affirment par ailleurs que l'agriculture a été fragilisée par la réforme agraire qu'il a lancée en 2000, redistribuant les terres des fermiers blancs à la majorité noire. Le président Mugabe avait lui-même admis que les fermes étaient sous-utilisées et a décidé en novembre d'imposer les bénéficiaires de la réforme agraire. Les pénuries d'eau et de nourriture touchent aussi le Mozambique et la Zambie. Face aux carences en céréales, la Zambie a stoppé ses exportations de maïs pour satisfaire la demande domestique. Aujourd'hui le pays a officiellement repris le commerce extérieur, mais les sacs de farine ne passent toujours pas les frontières. L'Afrique du Sud, principale exportatrice de céréales vers ses pays voisins, enregistre cette année sa pire sécheresse depuis un siècle et va devoir importer la moitié de sa récolte habituelle.
Vidéos Insolite
Au Zimbabwe, une famille est interpellée par une odeur étrange. Le père décide d'ouvrir le capot est trouve un python dedans. Il décide alors de l'extirper avec l'aide des autres passagers.
Vidéos Insolite
Cette famille à bord d'une voiture au Zimbawe s'est arrêtée sur la route à cause d'un bruit étrange provenant du moteur. Ce qu'ils y ont découvert en aurait effrayé plus d'un. En effet, un énorme serpent s'y était niché. Deux hommes l'ont délogé doucement avant de le lancer plus loin dans les...
Vidéos A la une
Robert Mugabe veut rester président du Zimbabwe jusqu'à ses cent ans, et il veut nationaliser les mines de diamant du pays. Ce sont les deux annonces que le chef d'Etat de 92 ans a faites lors de l'interview traditionnelle à l'occasion de son anniversaire à la télévision nationale. Le Zimbabwe est l'un des dix plus gros producteurs mondiaux de diamants, mais la production est en baisse. 'Dans le secteur minier, la prospection diamantaire sera réservée à l'Etat, sera la responsabilité de l'Etat seul. Nous n'avons pas reçu beaucoup de l'industrie du diamant, je pense que nous avons reçu deux milliards de dollars'. Sur six compagnies qui exploitent les mines du Zimbabwe, quatre sont détenues par des investisseurs privés étrangers - deux Chinois, un Ghanéen et une entreprise de Dubaï-, toutes en coentreprise avec le gouvernement.
Vidéos A la une
Le Zimbabwe s'est déclaré en état de catastrophe naturelle, alors que le pays est frappé par une terrible sécheresse depuis plusieurs mois, une période de l'année qui est justement celle du semis. 16.000 vaches sont mortes et 75% des récoltes ont été saccagées affirme le gouvernement. Le pays devra donc importer massivement du maïs, l'aliment de base au Zimbabwe. Mais le prix des denrées augmente. 'Cela met l'accent sur le Zimbabwe et la région sud de l'Afrique, afin que les donnateurs et la communauté internationale reconnaissent que nous avons entre nos mains un énorme problème' affirme Eddie Rowe, le directeur du Programme alimentaire mondial (PAM) au Zimbabwe. Un quart de la population du pays, soit près de 2 millions et demi de personnes, sont en situation d'insécurité alimentaire annonce le gouvernement, pour qui les sanctions imposées par l'occident (pour des violations des droits de l'homme) contribuent à la baisse de la production agricole. Pour ses adversaires, la réforme agraire du président Mugabe a fragilisé l'agriculture du pays. En avril commencera la saison sèche. Elle durera 5 mois.
Vidéos A la une
À Harare, la capitale du Zimbabwe, l'électricité est rationnée, si bien que dans de nombreux quartiers les lumières restent éteintes. Si...
Vidéos A la une
Au Zimbabwe, un concours de laideur est organisé. La compétition est féroce et le travail du jury est d'autant plus difficile !
Vidéos A la une
Le personnel des services de santé du Zimbabwe déplore l'accès incertain à l'électricité des hôpitaux et des cliniques. Des miliers de...
Vidéos A la une
Des milliers de personnes sont descendues dans les rues d'Harare, capitale du Zimbabwe, pour la plus grande fête de l'année, le carnaval. Sponsorisé par le ministère du Tourisme, l'évènement entend faire la promotion du pays comme terre de culture et de diversité. Malgré la bonne humeur du festival, certains ont élevé leur voix pour souhaiter que l'argent de l'organisation du carnaval soit dépensée autrement.
Vidéos A la une
Robert Mugabe, le président du Zimbabwe, a accusé des 'vandales étrangers' d'être responsables de la mort du lion Cecil. Lors d'une cérémonie en honneur aux combattants de la guerre du Bush, ayant abouti à la décolonisation, l'actuel président de l'Union africaine a aussi évoqué un échec des Zimbabwéens à protéger le lion abattu par un citoyen américain. 'Ce sont des vandales qui viennent de partout bien sûr. Certains sont de simples visiteurs, mais d'autres ont pour but de vandaliser', a déclaré le chef d'Etat. Un chasseur local a été inculpé de braconnage avec un riche client étranger, qui l'aurait payé 50 000 dollars. Grand absent de ce procès, le dentiste américain Walter James Palmer soupçonné d'avoir tué l'animal avec un arc. Il a quitté le Zimbabwe bien avant que le scandale n'éclate. Dans le monde entier, la presse en a fait ses gros titres. Les réseaux sociaux ont pleuré le lion Cecil pendant plusieurs jours, car il était connu de tous les visiteurs du parc Hwange. Plusieurs manifestations ont eu lieu devant le cabinet du dentiste.
Vidéos A la une
Après le lion Cecil, une deuxième affaire de chasse illégale secoue le Zimbabwe. C'est un autre Américain, un gynécologue-obstétricien originaire de Pennsylvanie, qui est cette fois-ci dans le collimateur des responsables des Parcs nationaux. Le médecin est lui aussi accusé d'avoir tué un fauve sans autorisation. Une chasse à l'arc et aux flèches qui se serait déroulée au mois d'avril dans une zone protégée, près du parc de Hwange. Le Zimbabwe a par ailleurs réclamé vendredi l'extradition de Walter Palmer, le chasseur américain qui a tué Cecil début juillet, spécimen protégé et attraction vedette du parc de Hwange, près des célèbres chutes Victoria. Suite à cette affaire qui a provoqué une vague d'indignation mondiale, les autorités zimbabwéennes ont suspendu la chasse aux lions, aux éléphants et aux léopards dans la zone. L'utilisation d'arcs et de flèches est aussi interdite jusqu'à nouvel ordre. Un deuxième Américain accusé d'avoir chassé illégalement un lion au Zimbabwe
Vidéos A la une
Le Zimbabwe demande officiellement l'extradition de Walter Palmer, ce chasseur américain qui avait tué le fameux lion Cecil. Sa mort avait choqué la planète entière. Des défenseurs de la cause animale, mais aussi des patients de Walter Palmer réclament désormais une action en justice. L'homme reste pour le moment introuvable.
Vidéos A la une
Aux Etats-Unis, la mobilisation pour le lion Cecil abattu au Zimbabwe durant le mois de juillet ne faiblit pas. Des défenseurs de la cause animale mais aussi des patients de Walter Palmer, le dentiste américain suspecté d'avoir tué le mammifère, réclament désormais une action en justice. L'homme reste pour le moment introuvable.
Vidéos A la une
Un torrent d'insultes et de critiques continue de s'abattre sur un dentiste américain, accusé d'avoir tué un lion protégé au Zimbabwe. Plusieurs dizaines de personnes se sont rassemblées devant son cabinet, dans le Minnesota, pour condamner son geste. Elles y ont déposé des fleurs et des peluches, en hommage au fauve abattu par ce chasseur chevronné, qui avait déjà été réprimandé par le passé pour braconnage. ''Ce n'est pas la première fois qu'il fait cela, mais j'espère que c'était la dernière, dit cette femme. J'espère que ça va lui servir de leçon et qu'on va être débarrassé de ce tueur d'animaux, car c'est ce qu'il est.'' Le dentiste a depuis quitté le Zimbabwe. Mais son cabinet demeure fermé. ''Cette manifestation doit se poursuivre. On veut rester là jusqu'à ce qu'il revienne, même si ça ne semble pas le cas. Soit il fuit, car c'est un lâche, soit il va être extradé'', dit cette autre manifestante. Le dentiste de 55 ans a exprimé ses regrets dans un communiqué dans lequel il explique ne pas avoir connu le statut légal de ce lion mâle à crinière noire, baptisé Cecil. Sur internet, plus de 700.000 personnes ont déjà signé une pétition demandant que justice soit faite pour le fauve.
Vidéos A la une
La justice zimbabwéenne accuse le chasseur local, Theo Bronkhorst, et le propriétaire d'un parc à Gibier de Hwangué, Honest Ndlovu, d'avoir aidé un riche dentiste américain à tuer le célèbre lion Cecil. Les deux hommes ont été entendus hier par le tribunal de Hwange, à 800 km de la capitale, Harare. 'Mon client a été libéré après versement d'une caution de 1 000 dollars, précise l'avocat de Theo Bronkhorst, Givemore Muvhiringi. Il doit se présenter au commissariat de Bulawayo trois fois par semaine, les lundis, mercredis et vendredi. Nous avons remis son passeport à la cour de Hwange. L'affaire sera jugée le 5 août.' Walter James Palmer, riche dentiste du Minnesota, a reconnu avoir déboursé 50 000 dollars pour payer sa chasse qu'il croyait, dit-il, légale. Il affirme également avoir ignoré que sa proie n'était autre que le célèbre lion Cecil, dont la mort a ému nombre d'internautes de par le monde. Victimes de virulentes insultes sur le net, Palmer a dû fermer sa clinique dentaire devant laquelle un mémorial a été dressé.
Vidéos A la une
Le dentiste américain Walter James Palmer s'était vanté sur les réseaux sociaux d'avoir abattu illégalement un lion protégé, au Zimbabwe, le 1er juillet dernier. Afin de l'aider dans sa tâche, Il aurait fait appel à des intermédiaires locaux payés à prix d'or. Si ces derniers ont comparu devant la justice ce mercredi, Palmer est toujours porté disparu.
Vidéos A la une
La justice zimbabwéenne a inculpé un organisateur de safaris pour ne pas avoir empêché une chasse illégale, conduisant à la mort du lion Cécil. Le chasseur en question, un dentiste américain, n'est pour l'instant pas inquiété.
Vidéos A la une
Cecil, le lion star du Zimbabwe, est mort début juillet. A 13 ans, ce félin à la crinière noire était la fierté de tout un pays. L'animal aurait été attiré à l'extérieur de sa réserve et chassé pendant une quarantaine d'heures avant d'être abattu par deux braconniers. A l'origine de cette chasse illégale, un certain Walter Palmer, dentiste dans le Minnesota. Ce dernier parcourt régulièrement le monde pour chasser à l'arc, comme le prouvent ces images de poses au côté de ses trophées. Ce braconnage fait en plus de nombreuses victimes collatérales. Les six lionceaux de Cecil seront tués par le nouveau mâle dominant de la meute, qui encouragera ainsi les lionnes à se reproduire avec lui.
International
Pour fêter ses 91 ans, le président du Zimbabwe envisage de servir de l'éléphant et du lion lors d'un banquet déjà placé sous le signe de la honte.
Vidéos Insolite
Des touristes en safari au Zimbabwe ont filmé un hippopotame surgissant du fond des eaux pour prendre en chasse leur bateau. L’embarcation a échappé à l’assaut de l’énorme mammifère grâce à un gros coup d’accél...
Vidéos A la une
A 90 ans, celui qui préside le Zimbabwe d'une main de fer depuis 34 ans n'entend pas céder la place. Robert Mugabe s'est donc livré à une véritable purge en limogeant sa vice-présidente, Joice Mujuru, un temps vue comme son héritière. Huit ministres considérés comme proche d'elle l'ont suivi dans sa disgrâce. Ancienne combattante de l'indépendance, Joice Mujuru a été accusée d'incompétence, de corruption et de complot pour assassiner le 'père de l'indépendance' du pays. Le congrès du parti au pouvoir, le Zanu-PF, a parallèlement propulsé Grace Mugabe, l'épouse du président, comme présidente de la puissante Ligue féminine, la plaçant officiellement dans la course à la succession. Les luttes de pouvoir n'arrangent en rien l'économie du Zimbabwe qui est en plein délabrement, malgré ses richesses naturelles.
Vidéos A la une
A 90 ans, celui qui préside le Zimbabwe d'une main de fer depuis 24 ans n'entend pas céder la place. Robert Mugabe s'est donc livré à une véritable purge en limogeant sa vice-présidente, Joice Mujuru, un temps vue comme son héritière. Huit ministres considérés comme proche d'elle l'ont suivi dans sa disgrâce. Ancienne combattante de l'indépendance, Joice Mujuru a été accusée d'incompétence, de corruption et de complot pour assassiner le 'père de l'indépendance' du pays. Le congrès du parti au pouvoir, le Zanu-PF a parallèlement propulsé Grace Mugabe, l'épouse du président comme présidente de la puissante Ligue féminine, la plaçant de facto en numéro 1 pour lui succéder aux côtés du ministre de la Justice Emmerson Mnangagwa. Une lutte sans merci pour le pouvoir alors que l'économie du Zimbabwe est en plein délabrement malgré ses richesses naturelles.
Vidéos A la une
Florence n'est pas seulement mère de famille. Elle est aussi à l'origine de la création d'une ferme communautaire au Zimbabwe. L'une des premières du pays. Soutenues par la FAO, l'organisation de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture, ces fermes se multiplient et permettent de développer la sécurité alimentaire dans la région, où une personne sur trois est victime de sous-nutrition.
Vidéos A la une
Au Zimbabwe, deux funambules ont défie les lois de la physique dans la fraîcheur des chutes Victoria. Ils ont préparé pendant deux ans la traversée 100 m au-dessus du vide. Défi réussi !
Vidéos A la une
Robert Mugabe a effectué un tour d’honneur dans un stade bondé de la capitale. Le président réélu du Zimbabwe s’est offert jeudi une prestation de serment grandiose. A 89 ans, Robert Mugabe...
Vidéos A la une
Le président réélu du Zimbabwe a prêté serment ce jeudi dans un stade bondé de la capitale, Harare. A 89 ans, Robert Mugabe repart pour un mandat de cinq ans. C’est son sixième mandat...
Vidéos A la une
Robert Mugabe, renforcé par la victoire, ne mâche pas ses mots à l’encontre de ses détracteurs. Le président du Zimbabwe a été réélu largement le 31 juillet malgré son grand âge, 89 ans....

Pages

Publicité