Vidéos à la une
L'état d'urgence pousse les militants d'extrême gauche à s'organiser. Ils veulent éviter que certaines manifestations dégénèrent, à l'image de celle organisée Place de la République à Paris lors de la COP 21. Pour cela, ils développent des techniques pour mieux résister aux forces de l'ordre, techniques désormais enseignées lors de stages. BFMTV a assisté à l'un de ces ateliers de "désobéissance civile" organisé en région parisienne.
Publicité