Vidéos à la une
Alors que Manuel Valls a annoncé ce mercredi qu'il voterait pour Emmanuel Macron dès le premier tour, Yannick Jadot, qui a renoncé à sa candidature pour soutenir Benoît Hamon, appelle à faire bloc derrière le candidat socialiste. "Il est le seul en capacité de faire gagner ses idées et de réunir une majorité parlementaire pour mettre en oeuvre son programme", a-t-il estimé.
Présidentielles
Officiellement, le candidat écologiste s'est rallié à Benoît Hamon en contrepartie d'une reprise partielle du programme d'EELV dans celui du socialiste. Mais officieusement...
Vidéos à la une
Manuel Valls ne comprend pas l'accord que Benoît Hamon a passé avec Yannick Jadot. Cela pourrait marquer le début de l'explosion du Parti socialiste si le candidat de la gauche n'arrive pas à remonter dans les sondages. Pour Renaud Dély, on va vers un divorce idéologique entre les deux fronts du PS. Cette situation s'est d'ailleurs déjà produite pendant le quinquennat de François Hollande. Eric Brunet, lui, trouve que la gauche d'alternance est en train de prendre une direction très curieuse. C'est normal que Manuel Valls s'en inquiète. - Bourdin Direct, du mercredi 1er mars 2017, sur RMC.
Vidéos à la une
Yannick Jadot, invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC ce mardi, a confirmé que l'accord passé avec Benoît Hamon garantissait aux écologistes 43 circonscriptions réservées en vue des élections législatives. Il a rappelé que c'est un tiers de moins qu'en 2012, EELV avait alors 60 circonscriptions réservées. "L'objectif c'est, si on gagne, un groupe à l'Assemblée. 15 sur 577, ce n'est quand même pas absurde", a estimé Yannick Jadot.
Présidentielles
 Un candidat à l’élection présidentielle a annoncé jeudi soir qu’il renonçait finalement à briguer l’Elysée en mai. Découvrez de qui il s’agit et ce que cache cette décision. 
Politique
Un rapport de l’ONG Génération Futures a révélé jeudi la présence de ces substances particulièrement nocives dans les cheveux de plusieurs personnalités écologistes.
Présidentielles
Le candidat écologiste, Yannick Jadot, ne s'est pas rendu jeudi à la webémission ".pol" dans laquelle il était invité. Son état de fatigue serait la cause de son absence. 
Présidentielles
Mercredi, à Strasbourg, le candidat de la "France Insoumise" a tendu la main aux autres candidats de la gauche à l’élection présidentielle. Découvrez sa curieuse proposition.
Vidéos à la une
"Ces dernières semaines ont été marquées par une dérive qui nous éloigne du socle qui a permis l'élection de François Hollande en 2012 et l'enjeu c'est d'y revenir", explique l'écologiste Yannick Jadot, signataire de la tribune "Sortir de l'impasse". "Il y a là une dérive notamment portée par Manuel Valls en contradiction forte avec des principes, des valeurs et surtout l'efficacité que ce soit en matière d'accueil des refugiés, en matière économique comme en matière sociale", estime l'eurodéputé EELV.
Vidéos à la une
L'eurodéputé EELV Yannick Jadot a affirmé sur BFMTV que la crise agricole ne touchait pas "toute l'agriculture française". "Des fonds vont vers l'agriculture française. Aujourd'hui, ces fonds vont essentiellement sur les céréales qui vont bien et qui ne sont pas beaucoup solidaires des filières d'élevage. Il faut sortir de ce cycle infernal où on finance des entreprises qui veulent absolument exporter de la viande de mauvaise qualité en Chine, en Russie ou ailleurs. Les consommateurs demandent de la viande de qualité que ce soit le porc, le boeuf ou le poulet", a-t-il assuré.
Vidéos à la une
L'eurodéputé Yannick Jadot a considéré, ce lundi dans BFM Story, comme "scandaleux" le fait qu'Ikea "ait grugé le fisc français autour de 25 millions d'euros". "Il faut que le public soit au courant", a-t-il clamé, ajoutant que cette fraude représentait "1 milliard d'euros sur cinq ans à l'échelle européenne". "C'est légal au sens où chaque pays a monté des usines à gaz pour rentrer en concurrence les uns avec les autres, mais c'est une fraude au citoyen", a expliqué Yannick Jadot, pour qui les entreprises doivent payer leurs impôts là où est leur activité.
Vidéos à la une
Thomas Piketty et Yannick Jadot, initiateurs d'un appel pour une primaire à gauche, ont réagi jeudi au remaniement en cours. "On est dans la caricature d'institutions qui sont complétement obsolètes", a déploré l'écologiste. "Il y a un truc qui ne va plus du tout. Ce gouvernement comme la majorité aujourd'hui est très minoritaire dans ce pays .Remanier en débauchant c'est d'abord une démonstration de faiblesse avant d'être un renforcement et une réorientation de ligne politique". "Je m'en fous totalement", a glissé pour sa part l'économiste.
Vidéos à la une
Le député européen Europe Ecologie-Les Verts (EELV) Yannick Jadot, invité vendredi de Politique matin, a réagi à la démission mercredi de l'ancienne ministre de la Justice Christiane Taubira. "J'espère qu'elle nous rejoindra, a affirmé Yannick Jadot, dans le sens le plus noble du terme, c'est une bête politique. (...) Je suis convaincu qu'elle a envie, pour notre pays, pour sortir de l'impasse, de confronter ses idées avec les autres sensibilités de gauche et écologistes." Une espérance du député européen pour se "donner un espoir, aussi petit soit-il, pour 2017".
Vidéos à la une
Le coprésident du groupe EELV à l'Assemblée nationale, François de Rugy, a claqué la porte du parti jeudi, car il espère un rapprochement avec le gouvernement. Du côté de Cécile Duflot et de ses soutiens, pas question de participer au gouvernement. Ce débat a été jugé stérile pour une partie du mouvement. "On se divise sur une réponse, alors qu'il n'y a pas de question. Est-ce que François Hollande nous a fait, aujourd'hui, une proposition ?", s'interroge Yannick Jadot.
Vidéos à la une
Yannick Jadot, député européen EELV, réagit au non du référendum grec. Il critique l'imposition d'une politique d'austérité qui serait devenue "dogmatique" et prône une politique de relance. "Ce qui bloque la dynamique de la zone euro, c'est le cadre que veut imposer Mme Merkel, avec la complicité du reste de l'eurogroupe sur des déficits budgétaires", dénonce Yannick Jadot.
Politique
Le député européen d’EELV, Yannick Jadot, a utilisé une métaphore pour évoquer la position de François Hollande face à la crise grecque.
Vidéos à la une
Invité : Yannick Jadot, député européen, groupe des Verts/ALE.
Vidéos à la une
Une troisième voie politique en Espagne ? Les élections régionales et municipales en Espagne ont sonné comme un désaveu pour la Droite au pouvoir. Le vent du changement souffle sur le pays. A Barcelone et Madrid, deux femmes, soutenues par le mouvement Podemos, sont sur le point de remporter la mairie, mais pour gouverner, elles devront négocier. Invité : Yannick JADOT, député européen (France, Verts, Alliance Libre européenne) Syriza, à l'épreuve du pouvoir Quatre mois après l'arrivée au pouvoir du parti de la gauche radical, Alexis Tsipras, a-t-il renié ses promesses de campagne ? Au lendemain de son élection, le jeune chef de Syriza promettait d'en finir avec l'austérité imposée par Bruxelles et de privilégier la croissance et le travail dans son pays. Reportage dans la région d'Athènes avec les heureux et les déçus de Syriza, réalisé par Jean-Baptiste Daoulas. Invités : Guillaume BALAS, député européen (France, groupe Socialistes et Démocrates) Robert ROCHEFORT, député européen (France, groupe ADLE)
Vidéos à la une
Yannick Jadot, député européen des Verts, était l'invité de BFM Story. Manuel Valls a déclaré, ce vendredi 28 novembre lors de la clôture de la conférence environnementale, que la lutte contre le dérèglement climatique serait une "grande cause nationale en 2015". Il a aussi souligné que la France "en accueillant la conférence de l'ONU sur le climat portera une grande responsabilité. Le Premier ministre a par ailleurs fait part de sa volonté de "progressivement revenir" sur le diesel "qui a longtemps été privilégié". Il a également annoncé la mise en place d'un système d'identification des véhicules en fonction de leur émission polluante. Pour le député européen des Verts Yannick Jadot, "la lutte contre les dérèglements climatiques nous permet de sortir de la crise".
Vidéos à la une
Les réactions se succèdent sur BFMTV depuis l'annonce de la démission du gouvernement. BFMTV.com vous résume les déclarations fortes et les principales positions.
Vidéos à la une
"Le mouvement écologiste ne souhaite pas entrer dans ce gouvernement parce qu'il est en contradiction avec ce que nous pensons", rappelait l'eurodéputé EELV Yannick Jadot sur BFMTV lundi soir. Mais si certains veulent y aller, "on est en démocratie... libre à eux".
Vidéos à la une
Retour sur la défiance des Français vis-à-vis de l'Europe, avec Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la République, député de l'Essonne et Yannick Jadot, eurodéputé, tête de liste...
Vidéos à la une
Yannick Jadot, tête de liste EELV pour les élections européennes dans le Grand Ouest, était sur le plateau de BFM Story. Selon un sondage CSA pour BFM TV et Nice-Matin, le Front national pourrait...
Vidéos à la une
BFM Politique: Laurent Wauquiez, vice-président de l'UMP et député de la Haute Loire, et Yannick Jadot, député européen écologiste.
Vidéos à la une
Yannick Jadot, eurodéputé EELV, répond aux questions de Jean-Baptiste Boursier sur la remise à plat de l'écotaxe. Installée depuis 24 heures seulement, Ségolène Royal, ministre de...
Vidéos à la une
Retour sur l'ajournement du projet de loi famille, avec Ludovine de la Rochère, présidente de la "Manif pour tous", Yannick Jadot, eurodéputé EELV et Laurent neumann, éditorialiste politique...
Vidéos à la une
Yannick Jadot, député européen Europe Ecologie - les Verts, répond aux questions de Ruth Elkrief sur les attentes du groupe face à la congérence environnementale, sur la taxe diesel voulue par...
Publicité