Tous les plaisirs de la montagne sont au programme dans cette petite station tyrolienne bénie par la nature et protégée par les hommes. Les fermiers qui continuent à cultiver leurs terres et à élever leurs vaches contribuent à la qualité de vie, dans des paysages de haute montagne splendides.

Les sourires de Seefeld

Protégée par deux hautes montagnes, Karwendel et Wetterstein, la région olympique de Seefeld réunit plusieurs jolis villages posés sur un plateau orienté vers le Sud, à 1 200 mètres d'altitude. La région est parfaite pour le ski de fond, avec ses 262 km de pistes balisées qui serpentent sur les lacs et dans les forêts. On vient même d'ouvrir, autour de la Seekirchl (la petite église emblématique de Seefeld), une piste nocturne de deux kilomètres, éclairée jusqu'à 22 h.

Dans cette région restée très traditionnelle, chaque saison a ses fêtes. L'automne permet de voir la descente des vaches qui reviennent de l'alpage et les fêtes de la Saint-Hubert, particulièrement belles car ici la chasse est une chose très sérieuse. L'hiver commence avec les randonnées de l'Avent, de chapelle en chapelle, avec ensuite de magnifiques célébrations et messes de Noël.

Publicité
Une telle région a forcément ses héros. Dans les années trente, à Seefeld, Toni Seelos, triple champion de slalom, inventa le "parallelschwung", virage parallèle technique qui a changé la pratique du ski. Et, toujours à Seefeld, habite Anni Jäger, une "reine" du yodeln, ce chant typique autrichien. Elle ne chante plus régulièrement dans son café pâtisserie mais on peut louer un de ses appartements de vacances, en espérant qu'elle chantera un soir pour vous.
Publicité