Cigarettes, parfum, caméscope, alcool… Qui ne s'est pas posé la question au retour de ses vacances à l'étranger de combien de cartouches ou de bouteilles il pouvait ramener en France ? Mais voilà, des seuils quantitatifs peuvent être imposés et des produits importés demandés des droits de douane. Revue de détails de ce qu'il est possible de faire ou pas. 

Au-dessus de 10 000€, informez la douane

Toute personne ou groupe de personnes voyageant ensemble* qui détient à son départ ou à son retour en France plus de 10 000 euros en espèces, chèques, chèques-vacances... doit le déclarer auprès de la douane française**. Cette mesure obligatoire est gratuite et permet de lutter contre le blanchiment d'argent.

 

Si cela n'a pas été effectuée, vous risquez, en cas de contrôle, une amende et la consignation de l'intégralité des fonds pendant toute la durée de l'enquête.

 

De la même manière : si vous revenez d'un pays hors UE, vous pouvez ramener des objets d'une valeur maximum de 430 euros***. Au-delà de cette franchise, les objets doivent être déclarés à la douane et vous aurez à payer des taxes.

 

A l'intérieur de l'UE, cette limite n'existe pas, mais il vous faudra prouver en cas de contrôle que les objets contenus dans votre sac ont bien été achetés en Europe.

 

Pour éviter tout problème, rendez-vous au bureau des douanes pour faire établir gratuitement une carte de libre circulation en présentant les objets avec lesquels vous voyagez et les preuves d'achat.

 

Publicité
* L'obligation de déclaration s'applique dès lors que l'addition des fonds transportés par des personnes qui sont et voyagent ensemble dépassent le seuil des 10 000 euros. ** Vous pouvez le déclarer à l'avance en téléchargeant le document cerfa n°13426*04. *** Si vous voyagez par avion ou bateau. Cette valeur passe à 300 euros pour les autres moyens de transport

 

© wonder_al / Flickr

Publicité