Vous partez bientôt pour le soleil, la mer et son sable chaud ? Avant d'installer votre serviette sur la plage, découvrez certaines règles pour profiter de votre séjour sans litige.

La plage pour tous

La situation : vous n’avez pas encore posé votre serviette qu'un plagiste vous sermonne : "Vous êtes sur une plage privée. Vous n’avez pas le droit de vous installer."Vos droits : la loi "littoral" stipule que l’accès aux plages est libre et gratuit en France. Il peut être limité pour des raisons de sécurité, de défense nationale ou de protection de l’environnement, mais en aucun cas par le propriétaire du "transat club" d’à côté ! Cependant : les collectivités locales ont le droit de sous-traiter cet espace à des plagistes et loueurs de matériel nautique. Ces derniers ne peuvent en revanche occuper plus de 20% de la plage lorsqu'elle est naturelle et 50% si elle est artificielle, et sont obligés de délimiter (transats, parasols, barrières…) leurs périmètres et d'indiquer leurs tarifs. Ils doivent également laisser un accès pour circuler librement le long de la mer. Sachez-le : sur la plage, vous pouvez enlever le haut, mais pour le bas*, rendez-vous sur une plage nudiste ou dans une crique isolée.

* vous risquez une amende de 15 000€ et/ou un an de prison pour exhibition sexuelle

© Fotoluminate LLC / Shutterstock.com

 

Publicité