La compagnie américaine Crystal Cruises vient de dévoiler un ambitieux projet de remise en état du célèbre paquebot SS United States. 

©Crystal Cruises

C’est l’équivalent américain de l’ancien paquebot France. Le SS United States, l’un des derniers fleurons de l’âge d’or des traversées transatlantiques, devrait naviguer de nouveau avant la fin de la décennie. C’est la volonté de la compagnie américaine Crystal Cruises, qui vient de dévoiler un ambitieux projet de remise en état du célèbre paquebot. Mis en service en 1952 et désarmé dès 1969, le "Big U", comme on l’appelle aux USA, n’a pas résisté à l’époque à la concurrence nouvelle de l’avion, qui révolutionna le transport de voyageurs. Mais il est resté une véritable légende puisqu’il détient toujours le record du paquebot le plus rapide du monde.

248 000 cv pour dépasser les 60 km/h !

Long de 302 mètres pour une largeur de 31 mètres, le navire disposait de machines surpuissantes : pas moins de 248 000 cv sous la carène, qui lui permettaient d’atteindre la vitesse de 38 nœuds, soit plus de 60 km/h. Ainsi, lors de sa traversée inaugurale, en juillet 1952, le SS United States relie New York au port anglais de Southampton en seulement 3 jours, 10 heures et 40 minutes, décrochant le prestigieux Ruban Bleu, trophée remis au paquebot ayant franchi l’Atlantique le plus rapidement. Si sa carrière fut courte, l’ancien orgueil de la flotte civile américaine, véritable ambassadeur de la technologie et de la culture des Etats-Unis, a accueilli à son bord, dans le plus grand luxe, les présidents, milliardaires et stars hollywoodiennes de l’époque. Avant donc de tirer sa révérence 7 ans seulement après ses débuts.

Menacé de finir à la démolition

Depuis, il est passé entre les mains de différents propriétaire mais tous les projets de remise en état, de transformation en musée ou en hôtel flottant étaient jusqu’ici tous tombés à l’eau. Et pendant ce temps, la vieille coque se mourrait sur un quai de Philadelphie, menacée de terminer sous les chalumeaux des ferrailleurs. Pour éviter un tel sort et sauver ce monument historique, les amoureux du paquebot, au travers d’une fondation, ont permis temporairement de le protéger. Mais il fallait absolument trouver un investisseur capable de redonner vie à un tel patrimoine. C’est ce qui vient donc de se produire, avec à la clé une énorme surprise puisque personne ne s’attendait à un projet basé sur une remise en service du SS United States.

Modernisation complète et reconstruction partielle

Evidemment, le bateau ne pourra pas reprendre la mer dans son état original. Il faut qu’il réponde à toutes les normes de sécurité d’aujourd’hui, mais aussi aux nouveaux standards de confort en vigueur dans la croisière. Dans cette perspective, Crystal Cruises souhaite conserver la coque et reconstruire l’intérieur ainsi qu’une bonne partie des superstructures, en ajoutant trois ponts comprenant 400 cabines dotées chacune d’un balcon. Dans sa future configuration, le SS United States pourra donc embarquer 800 passagers, contre plus de 1900 il y a 60 ans. Il disposera de nouveaux restaurants, salons, salle de spectacle et même un centre de bien-être ultramoderne. Le design et la décoration seront bien entendu inspirés de l’atmosphère que proposait jadis le navire, une sorte d’hommage à la glorieuse époque des traversées maritime reliant l’ancien et le nouveau monde. Le projet prévoit de restaurer à l’identique certains espaces originaux, comme la fameuse Promenade et le Navajo Lounge.

Plonger dans l’histoire

Publicité
En tout, 700 à 800 millions de dollars devraient être nécessaires pour offrir une nouvelle vie au SS United States, à bord duquel des croisiéristes du monde entier pourront vivre une expérience unique en se plongeant dans l’histoire des grands voyages maritimes.

Découvrez le projet en vidéo : 

Publicité