Par manque de rentabilité de ses lignes TGV, la SNCF envisagerait d'augmenter le prix des billets et de modifier les conditions de remboursement des billets de train. Les détails avec Planet.fr.

Le TGV va mal... Après un rapport de la Cour des comptes qui sera officiellement présenté en fin de semaine, c'est la SNCF elle-même qui reconnait un manque de rentabilité sur ses lignes à grande vitesse. En effet, le site Economiematin.fr a pu mettre la main sur un document interne de la SNCF, précisant que pour retrouver un peu de rentabilité, les tarifs pourraient être augmentés.

A priori, cette hausse concernerait principalement les usagers de la première classe, avec une hausse de 6 à 10 euros par billet, permettant à la SNCF de récupérer entre 10 et 15 millions d'euros par an.

Publicité
Billets non-remboursables, échanges facturés, suppression de voitures-bar...Le remboursement et l'échange des billets devraient aussi voir leurs modalités modifiées pour les passagers en tarifs standard ("loisirs"). Ainsi, la SNCF envisage de rendre impossible le remboursement du billet à partir de 7 jours avant la date du voyage, et de facturer l'échange des billets 15 euros. Les voitures-bar des TGV effectuant des voyages de mois de trois heures pourraient aussi disparaître, sauf pour le trajet Paris-Lyon.

D'après le rapport, aucune des six lignes de TGV citées n'a réussi à atteindre ses objectifs de rentabilités, notamment les lignes Nord et Méditerranée.