Vous devez annuler un voyage mais la nuit réservée à l’hôtel n’est pas remboursable ? Vous pouvez désormais la revendre sur Internet. Explications.  

Trocotel.com, roomroom.com : deux sites qui ne vous disent peut-être rien mais qui vont bouleverser la vie de nombreux voyageurs. Ces deux nouvelles plateformes en ligne, qui viennent de débarquer en France, permettent aux personnes qui ont dû annuler leur voyage de revendre leur chambre d’hôtel à des internautes en recherche de bons plans.

"Rien qu’en France, on estime à 1,2 million le nombre de nuits d’hôtels non remboursables qui sont perdues par an au frais du client qui n’a pas pu en profiter. A l’échelle européenne, ce sont plusieurs dizaines de milliers de chambres chaque soir", précise France Info, qui relaie l’information.

Le vendeur fixe ses prix

Pour revendre sa réservation pour un hôtel et ainsi ne pas perdre trop d'argent, rien de plus simple. Il suffit de choisir l’un des sites et se créer un profil (gratuit) afin de mettre son annonce en ligne. Avant la mise en vente, il faudra alors envoyer un mail de confirmation à la plateforme.

Si c’est au vendeur de fixer le prix de la revente de la nuit à l’hôtel, il faut toutefois faire attention à ne pas trop faire flamber les prix. En pensant notamment à faire des rabais plus importants lorsque la date de réservation approche. Ce qui facilitera alors la vente.

Publicité
"Si la réservation a lieu deux mois plus tard, une remise de 20% semble raisonnable tandis que s'il ne reste que trois jours il est recommandé de proposer une baisse bien plus importante", conseille le site Metronews.fr.

En vidéo sur le même thème : Taxe nuit d’hôtel : les hôteliers en colère