C'est les vacances, et pourtant les avions continuent d'arriver en retard, voire pire, certains sont carrément annulés. Ça commence mal ! Pourtant, il existe une solution pour que, malgré cet événement, vous soyez remboursés. Il suffit pour cela de vous rendre sur Refundmyticket. On vous explique tout.  

©Getty Images

Qu'elles soient chez Air France, ou dans une autre compagnie, c'est bien souvent les grèves qui entraînent les retards sur les vols. Parfois, il arrive que la météo y mette aussi du sien. Mais le résultat est toujours le même : le retard. Celui de la femme ou l'homme d'affaires pour un rendez-vous, celui d'un vacancier qui devait prendre une connexion pour un autre vol ou encore celui d'une famille pressée d'arriver sur son lieu de vacances. Il y en a marre !

C'est partant de ce constat que la start-up française Refundmyticket est née, avec l'idée d'aider un maximum de passagers victimes de retard, à faire valoir leurs droits et à percevoir une indemnisation. Peu de voyageurs le savent, mais il est possible d'obtenir des sommes allant jusqu'à 600 euros. Comment cela est-il possible ? Une loi européenne, que nous vous invitons à lire ici, exige que pour tout vol d’une compagnie européenne ou au départ d’une ville européenne accusant un retard de plus de 3 heures, un remboursement doit être effectué.

Voici en substance les deux points importants :

- Les passagers dont le vol est annulé devraient avoir la possibilité de se faire rembourser leur billet ou d'obtenir un réacheminement dans des conditions satisfaisantes, et devraient bénéficier d'une prise en charge adéquate durant l'attente d'un vol ultérieur.

- Il convient de réduire le nombre de passagers refusés à l'embarquement contre leur volonté en exigeant des transporteurs aériens qu'ils fassent appel à des volontaires acceptant de renoncer à leur réservation en contrepartie de certains avantages, au lieu de refuser des passagers à l'embarquement, et en assurant l'indemnisation complète des passagers finalement refusés à l'embarquement.

Ce dernier point aborde le sujet du surbooking, car il arrive parfois qu'une compagnie ait mis plus de places à disposition qu'il y en a réellement dans l'avion ! La loi européenne agit aussi sur ce désagrément.

La fin du parcours du combattant 

Alors que ces situations concernent chaque année plus de 10 millions de passagers, seulement 5% d’entre eux engagent une procédure d’indemnisation auprès des compagnies aériennes responsables, souvent par méconnaissance de leurs droits, mais aussi parce qu’ils pensent qu’ils n’arriveront pas à obtenir gain de cause. Malheureusement, ils ont souvent raison. Pour un particulier, la démarche s’apparente à un véritable parcours du combattant : seulement 15% des passagers qui lancent une procédure parviennent à être indemnisés in fine.

Publicité
En seulement quelques clics, RefundMyTicket prend en charge l’intégralité de la procédure de réclamation, du dépôt du dossier jusqu’au versement de l’indemnisation sur le compte du passager. En cas de besoin, des avocats partenaires dans toute l’Europe déclenchent des poursuites devant les tribunaux compétents. Surtout, le passager n’a rien à débourser : l’entreprise ne se rémunère qu’en cas de succès en prélevant une commission de l’ordre de 18% sur le montant total de l’indemnisation. Dans les rares cas contraires, la prestation est gratuite.