Vous partez dans quelques semaines en vacances et prenez l’avion. Indemnisation en cas de retard, bagages perdus, surbooking... Connaissez-vous vos droits lorsque vous prenez l'avion ? Mode d’emploi. 

1 - Votre vol a du retard

Vos droits : un vol est considéré comme en retard à partir de 2h pour les vols jusqu'à 1500km, 3h pour les vols entre 1500 et 3500km, 4h pour les plus vols de plus de 3500km. Selon la convention de Montréal, la compagnie doit vous indemniser* si le retard vous a causé un préjudice comme un rendez-vous professionnel manqué, et cela dans la limite de 4800 euros.

Si le retard dépasse les 5h, vous avez le choix de renoncer à votre voyage et de vous faire rembourser votre billet au prix d'achat.

Elle doit également prendre en charge votre restauration, l'hébergement et vos communications.

Et aussi : si vous arrivez avec un retard d'au moins 3h sur votre destination finale, vous pouvez demander une indemnisation forfaitaire (sauf en cas de force majeure) comprise entre 250 (pour un vol de moins de 1500km) et 600 euros (pour un long courrier)**.

Pour en bénéficier : demandez une attestation de retard à l'aéroport d'arrivée, au guichet de la compagnie.

Publicité
* sauf en cas de force majeure : tempêtes, cyclones, risques liés à la sécurité, grève extérieure à la compagnie...** Il est très fréquent que les compagnies proposent des bons d'achats pour de prochains vols. Cependant, rien ne vous oblige à les accepter et vous pouvez demander une indemnisation monétaire. Adressez-vous à la compagnie aérienne pour obtenir l’indemnisation qui vous est due. En principe, celle-ci n’est pas versée automatiquement. Faites vos démarches de préférence par écrit.