Location annulée, séjour non conforme, caution engloutie... Si en général, les vacances font partie des bons souvenirs, elles peuvent parfois laisser un goût amer et surtout une envie de faire valoir ses droits. Découvrez vos recours. 

1 – Votre location a été annulée

Vous aviez retenu depuis plusieurs mois une location pour les vacances mais quelques jours avant de partir, tout a été annulé. 

Vos recours : lorsque le propriétaire se désiste, il est dans l'obligation de vous restituer le double des arrhes versés (Le versement d'arrhes n'engagent pas définitivement le propriétaire et le locataire, contrairement à l'acompte). Vous ne pouvez en revanche pas lui réclamer d'indemnités supplémentaires sous prétexte que vos vacances ont été gâchées. 

Seule exception : le versement d'un acompte qui engage définitivement les deux parties à respecter le contrat de location. Si le bailleur annule, il est alors contraint de vous rembourser la somme versée ainsi que des dommages et intérêts pour le préjudice moral et financier (remboursement des dépenses supplémentaires dues à l'annulation). 

Publicité
Sachez-le : sans mention spécifique dans le contrat de location (pas d'indications d'arrhes et d'acompte), les sommes versées à l'avance pour la réservation d'une location sont considérées comme des arrhes. 
Publicité