Les vols avec escales sont généralement moins chers que les vols directs. Cette différence de prix s’explique avec le prix du pétrole. Plus la distance est longue, plus l'avion est lourd, donc plus il consommera et plus la note sera élevée.

Si vous vous demandez pourquoi les vols avec escales sont souvent moins chers que les vols directs, la réponse est toute simple. Les prix du kérosène représentent jusqu’à 40% des dépenses des compagnies aériennes, ce qui a des conséquences sur le prix des billets d’avion. Les vols avec escales sont donc généralement moins chers que les vols directs parce qu'il peut refaire le plein en route. Il décolle donc plus léger et consomme ainsi moins de carburant.

Plus un avion est lourd, plus il consomme

En effet, plus un avion est lourd, plus il consomme du kérosène. Faire une escale permet aux compagnies aériennes de ravitailler les avions entre deux destinations. Lorsque l'appareil est moins rempli en carburant, sa consommation est plus faible, le prix est alors lus bas que pour un vol direct.

Certaines compagnies sont également plus avantagées géographiquement pour effectuer des escales. Emirats, Etihad ou encore Qatar Airways, qui effectuent des liaisons entre l’Europe et l’Asie n’ont, en plus, pas le droit de faire des vols directs car elles ne possèdent pas les autorisations pour ça. Ces compagnies réalisent donc des escales à Dubaï, Abu Dhabi ou encore Doha.

Sur le continent européen, la compagnie Icelandair propose ainsi des vols reliant l’Europe aux Etats-Unis à petits prix.

Faire une escale contribue à la diminution de la pollution

Publicité
En faisant une escale, le voyageur met certes plus de temps pour rejoindre sa destination, mais il réalise des économies pour son portefeuille et fait un geste pour la planète : une consommation réduite de carburant favorise la diminution de la pollution.

Des vols directs supprimés

Le 23 novembre prochain, le vol direct reliant Singapour à New-York effectuera son dernier vol. Ce vol, d’une distance de 15 350 km, dure en moyenne 18 heures.

Les vols les plus longs seront alors ceux entre Sydney et Dallas, qui compte 15 heures et 10 minutes de trajet. Et celui qui relie Atlanta à Johannesburg qui dure 16 heures et 55 minutes.

Publicité