"Les sports d'hiver, ce n'est pas accessible à tous". Faux ! En étant un peu malin et en laissant de côté le grand confort, il est possible de partir skier pour pas cher. On vous dit comment. 

Le transport : covoiturage ou bus

Oui, la montagne ce n'est pas tout proche, et pour s'y rendre, autant éviter le train et l'avion parce que, à moins de vous y prendre trois mois à l'avance (et encore !), vous allez payer très cher. Les deux meilleures options sont donc le covoiturage et le bus. La première est déjà utilisée par de nombreux Français. On vous laisse faire votre choix entre blablacar, la roue verte, covoiturage-libre.fr, karzoo. L'alternative pas chère à la voiture, c'est le bus. Grâce à la loi Macron, des lignes de bus circulent partout en France. Tout dépend des autocaristes, mais en rassemblant et comparant l’ensemble de l’offre des compagnies, on découvre un réseau permettant de rejoindre en bus de très nombreuses stations de ski pour les vacances d’hiver. Ouibus met en place cette saison 100 lignes directes, 50 lignes en correspondance, pour un total de 24 destinations. La bonne nouvelle, c'est que vous pourrez transporter vos skis. Ce matériel sera obligatoirement chargé en soute, et à condition que les différents équipements soient emballés dans des housses adaptées et étiquetées (nom, prénom et téléphone). Le seul bémol : les trajets directs pour les stations partent presque exclusivement de Paris, Lyon et Toulouse (ou Nantes pour deux stations). Vous ne pourrez partir d'autres villes qu'à condition qu'elles soient des étapes aux trajets de bus.  

Publicité