La compagnie aérienne française pourrait prochainement mettre en service des vols low cost long-courriers vers les destinations les plus lointaines.  

Un projet bientôt réalité ? La compagnie aérienne Air France travaillerait sur le développement d’une filiale low-cost pour ses vols intercontinentaux, selon une information publiée jeudi par le quotidien Les Echos.

"Cette structure low cost, conçue comme un laboratoire de productivité, s’appuierait sur les faibles coûts d’exploitation du 787, qui consomme jusqu’à 20 % de moins qu’un long-courrier actuel, et une productivité des personnels navigants revues à la hausse", explique le journal. Le recrutement du personnel se ferait alors en interne, sur la base du volontariat, ainsi qu’en externe.

Une "hypothèse"

Rien n’a encore été décidé pour le moment. Il ne s’agit que d’une "hypothèse, un sujet de réflexion", précise le quotidien économique. Interrogée, la compagnie aérienne n’a pas voulu confirmer ces informations.

Publicité
Des compagnies aériennes nationales étrangères travaillent déjà sur cette idée de vol long-courrier en low cost. C’est notamment le cas de Norwegian, qui propose des vols à bas prix entre Londres et New York ou encore de Lufthansa, qui lancera sa filiale Eurowings dans deux mois pour des vols low cost vers l’international. 

En vidéo sur le même thème : Pour réduire les coûts, le PDG d’Air France prône la fermeture de lignes