Les services de police parisiens vont prochainement changer de numéro. Pour financer le nouveau standard, certains appels seront surtaxés.

Le 34 30 va devenir le nouveau numéro surtaxé pour joindre la police. Dans les semaines à venir, les appels vers la Préfecture de police de Paris et l’ensemble des commissariats de la capitale seront dirigés vers un nouveau standard. Chaque communication sera facturée 6 centimes d’euros par minute aux usagers.

Selon Le Parisien, ces appels surtaxés seront pris en charge par la Plateforme des appels non-urgents (Pfanu), mise en place par l'entreprise privée, Prosodie-Capgemini. Le nombre d’appels de ce type est évalué à environ 450 000 par an. Le 34 30 ne sera cependant mis en service que d’ici un mois suite à un problème technique sur la plateforme téléphonique, obligeant le report du dispositif.

Les appels aux services d’urgence resteront gratuits

Ce changement ne concerne que les services administratifs. Les appels aux numéro d’urgence 17 Police-Secours resteront gratuits, ainsi que ceux aux services de la police judiciaire et des passeports qui conserveront leur propre numéro.

Publicité
Interrogée par Le Parisien, la Préfecture de police de Paris justifie cette nouvelle mesure par la nécessite de ''rationaliser la gestion des appels non urgents'', qui surchargent les commissariats ne possédant pas de standardiste. Ce numéro commun surtaxé permettra aux services de police d’autofinancer ce nouveau système, jugé plus moderne et plus simple.

En vidéo sur le même thème : Les pompiers demandent l'abandon du 15, 17 et 18 au profit du seul 112

mots-clés : Police, Paris
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité