Politique
L’ancienne Première dame a partagé dimanche sur les réseaux sociaux la preuve (en image) de sa participation à la primaire de la gauche.
Politique
Selon des résultats quasi définitifs, Benoît Hamon et Manuel Valls sont qualifiés pour le second tour. Arnaud Montebourg termine à la troisième place, dix points derrière.
Revue du web
Avec La Tribune
Les votes de 63% des bureaux ont été comptabilisés. Sur la totalité, le nombre de votants atteindrait les 600.000 à midi au premier tour de la primaire. Un taux de participation en deçà de celui de la primaire de 2011.
Revue du web
Avec Atlantico
En l'espace de vingt-cinq ans, l'électorat populaire s'est davantage orienté vers la droite en raison notamment des politiques menées par la gauche au pouvoir, mais aussi à cause des inquiétudes identitaires et culturelles.
Revue du web
Avec Atlantico
En l'espace de vingt-cinq ans, l'électorat populaire s'est davantage orienté vers la droite en raison notamment des politiques menées par la gauche au pouvoir, mais aussi à cause des inquiétudes identitaires et culturelles.
Revue du web
Avec Atlantico
Selon le philosophe, l'ancien Premier ministre "a su tenir sur la question essentielle de la laïcité une position intransigeante".
Politique
Le dimanche 22 janvier aura lieu le premier tour de la primaire de la Gauche. Découvrez quand, comment, et où voter.
Revue du web
Avec Atlantico
Ils seraient entre 18,8 et 21% à voter pour l'ancien premier ministre au premier tour, selon une étude de Cevipof (Science po).
Actualités
La primaire de la droite a suscité une importante participation, facturée deux euros par électeur. Combien ce vote a-t-il rapporté aux Républicains ? A quoi va servir la somme ? On fait le point. 
Magazine
Comme chaque année, l’université de Cambridge organise le concours des plus belles fesses du campus. A vous de juger !
International
Si le milliardaire a été élu mercredi par les Etats-Uniens pour être leur président, il devra en revanche passer sous les fourches caudines des grands électeurs. Or, ce sont eux en réalité qui élisent le président des Etats-Unis.
International
Comme en France, les citoyens états-uniens peuvent voter dans les écoles et mairies. Mais aux Etats-Unis, il existe d'autres bureaux de vote dans des lieux pour le moins insolites.
Vidéos A la une
Après plus de sept heures de débats nocturnes, le maintien de l'état d'urgence a été largement voté à l'Assemblée nationale avec 489 voix. La soirée avait commencé par une séance de commission de loi extrêmement mouvementée. Mais au final, la droite comme la gauche se sont mises d'accord sur les propositions de fouilles et de contrôles d'identité. Les députés ont également consenti à durcir l'application des peines concernant les terroristes. Par contre, la gauche refuse toujours de rejoindre la droite sur la rétention préventive. - Bourdin Direct, du mercredi 20 juillet 2016, sur RMC.
Vidéos A la une
La prolongation de l'état d'urgence va probablement être adoptée à l'Assemblée nationale ce soir. En effet, toutes les classes politiques y sont favorables, et cela malgré les quelques conditions imposées par Les Républicains. Une question se pose: qui osera désormais arrêter l'état d'urgence ? Ce qui est sûre, c'est qu'il sera prolongé au moins jusqu'aux élections de 2017. - Bourdin Direct, du mardi 19 juillet 2016, sur RMC.
Vidéos Argent/Bourse
Après la forte chute suite au référendum britannique, les marchés tentent de repartir de l'avant. "On a un rebond technique avec une croissance de 1,52% sur le CAC 40", nous explique Nitin Khednah, vendeur actions chez Portzamparc. Malgré cela, la prudence est de mise du côté des investisseurs. Outre le Brexit, les rendez-vous politiques continuent effectivement de peser sur les marchés avec les législatives en Espagne ce dimanche et le référendum à venir en Italie. - Intégrale Placements, du mercredi 29 juin 2016, présenté par Guillaume Sommerer et Cédric Decoeur, sur BFM Business.
Vidéos A la une
Après six mois de blocage politique, les espagnols sont appelés aux urnes pour les élections législatives. Les espagnols votent pour savoir s'ils gardent la droite au pouvoir ou s'ils vont prendre un nouveau cap. Les leaders des différents partis ont déjà voté. Quant aux premières estimations, elles seront faîtes dans la journée.
Vidéos A la une
Oui ou non pour le transfert de l'aéroport de Nantes à Notre-Dame-des-landes ? Un million d'électeurs de Loire-Atlantique sont attendus ce dimanche 26 juin dans les urnes. Si le "oui" l'emporte alors les travaux devraient commencer dès cet automne. Si c'est "non" en majorité, le projet sera abandonné.
Vidéos Argent/Bourse
Avec: Guy Verhofstadt, eurodéputé belge. Philip Cordery, député PS. Charles de Marcilly, responsable à Bruxelles de la Fondation Robert Schuman. Et Jean Quatremer, correspondant de Libération à Bruxelles. - 500 millions d'Européens, du samedi 25 juin 2016, présenté par Yann-Antony Noghès, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Au Royaume-Uni, le verdict est tombé et le Brexit l'emporte avec 51,9% des voix. Les Britanniques ont donc voté pour une sortie du royaume au sein de l'Union européenne. L'issue de ce référendum britannique va-t-il déclencher un mouvement de fragmentation au sein de l'Europe ? - Avec: Jean-Louis Bourlanges, ancien député européen. - Good Morning Business, du vendredi 24 juin 2016, présenté par Stéphane Soumier, sur BFM Business.
Vidéos A la une
46 millions d'électeurs sont attendus pour répondre à cette question : le Royaume-Uni doit-il quitter l'Union Européenne, ou y rester ? Ce référendum, historique, a été initié par le premier ministre David Cameron, lui-même fervent défenseur d'un maintien au sein de l'UE. L'Ecosse de son côté a d'ores et déjà fait savoir qu'elle menacerait de prendre son indépendance en cas d'une victoire du "out". Les deux camps, pour l'heure, sont au coude-à-coude.
Vidéos Argent/Bourse
Les Britanniques votent aujourd'hui pour le maintien ou non du royaume au sein de l'Union européenne. Un scrutin à grands enjeux pour l'Europe et pour la France. Pour Laurent Demeure, président de Coldwell Banker France et Monaco, un Brexit est une menace pour l'Union européenne, mais c'est une opportunité pour Paris. Depuis une bonne quinzaine d'années, la capitale française et Londres se challengent pour attirer les sièges sociaux des entreprises, les fonds d'investissements, le hightech et la finance. Comme les grandes entreprises ne peuvent se permettre de rester en dehors de la première zone économique mondiale, la seule alternative à Londres aujourd'hui, c'est Paris. Et bien sûr, pour des dirigeants et des cadres, il faudra des biens immobiliers de prestige. - Intégrale Placements, du jeudi 23 juin 2016, présenté par Antoine Larigaudrie, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Jour J au Royaume-Uni ! Aujourd'hui, les Britanniques se rendent aux urnes pour voter ou non le maintien du royaume au sein de l'Union européenne. L'avenir de la City de Londres soulève actuellement toutes les interrogations. Elle est effectivement présentée comme la première victime en cas de Brexit. Pour Jean-Pierre Petit, président des Cahiers Verts de l'économie, "Londres est une place financière internationale offshore". Le nombre d'opérations internationales d'établissements non européens traitées à la City est effectivement immense par rapport au PIB britannique. Il estime donc qu'un Brexit serait un pari objectivement risqué surtout que les financiers partisans du "out" sont restés très vagues sur l'avenir de la City. - Good Morning Business, du jeudi 23 juin 2016, présenté par Stéphane Soumier, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Jean-François Gilles, dirigeant d'Erasmus Gestion, a commenté l'évolution des titres du portefeuille d'Intégrale Placements. La sélection est assez axée sur le domaine financier avec notamment Allianz, BNP Paribas, Natixis et le Crédit Agricole. Et ces entreprises sont particulièrement sensibles au vote sur le Brexit. L'issue du scrutin prévu demain aura donc une influence sur les perspectives d'évolution du portefeuille malgré la présence de certains titres insensibles à ce référendum britannique. - Intégrale Placements, du mercredi 22 juin 2016, présenté par Cédric Decoeur, sur BFM Business.
Vidéos A la une
C'est la dernière journée pour tenter de convaincre les pros et les anti-Brexit. Entre débats, meetings, distribution de tracts ... les partisans des deux camps se mobilisent pour faire pencher la balance.
Vidéos A la une
A la veille du vote pour ou contre la sortie du Royaume-Uni dans l'Union Européenne, l'actuel et l'ancien maire de Londres ont tenté de convaincre une dernière fois les pros et les anti-Brexit lors d'un débat télévisé de 2 heures.
Vidéos Argent/Bourse
Le jeudi 23 juin, le Royaume-Uni sera appelé à voter, par voie référendaire, pour ou contre son maintien dans l'UE. Au-delà des conséquences sur le pays lui-même, c'est toute l'Europe qui va désormais entrer dans une réflexion sur l'après référendum, et ce, quels que soient les résultats du vote. À deux jours du scrutin, David Cameron a dressé ce mardi une supplique aux Britanniques, les enjoignant de "penser aux rêves et aux espoirs" de leurs enfants et petits-enfants avant de faire leur choix. Que vont décider les Britanniques ? À quoi va ressembler l'Europe après le référendum sur le Brexit ? - Avec: Marc de Scitivaux, économiste, fondateur des Cahiers verts de l'économie. Jean-Luc Sauron, professeur de droit européen à Dauphine. Christian Schubert, correspondant économique de la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Et Jean-Claude Gruffat, managing director chez Galileo Global Advisors. - Les Décodeurs de l'éco, du mardi 21 juin 2016, présenté par Fabrice Lundy, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Dans la perspective d'une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, quelle ville pourrait ravir à Londres le titre de centre de gravité de la finance européenne ? A deux jours du référendum, les capitales européennes essaient d'attirer les banques, contraintes de transférer leurs équipes sur le continent, en cas de Brexit. L'année dernière, l'agence de notation Standard & Poor's avertissait que, dans un tel cas de figure, "Francfort, Paris ou Dublin" pourrait reprendre le flambeau. La capitale française pourrait-elle être la nouvelle "City" ? - Avec: Stéphane Boujnah, président du directoire et directeur général d'Euronext. - Les Décodeurs de l'éco, du mardi 21 juin 2016, présenté par Fabrice Lundy, sur BFM Business.
Vidéos A la une
Samedi dernier, le conseil national du Parti socialiste a approuvé l'organisation d'une primaire ouverte en janvier 2017 pour désigner son candidat à la présidentielle. Validée par François Hollande, la proposition de Jean-Christophe Cambadélis, premier secretaire du PS, a même été votée à l'unanimité. Quels sont les enjeux de cette primaire ? Comment peut-on être président de la République et candidat à la primaire ? Cette dernière sera-t-elle taillée pour François Hollande ? A qui profite réellement cette décision du Parti socialiste ? - Bourdin Direct, du lundi 20 juin 2016, sur RMC.
Vidéos Argent/Bourse
En général, le marché immobilier londonien s'est bien porté ces derniers mois. A l'approche du référendum sur le Brexit, la perspective d'une UE sans le Royaume-Uni prend corps. Quelle que soit l'issue de ce vote, quels seraient ses impacts sur la bulle immobilière de Londres ? - Avec: Christophe Chambon, directeur de FrenchTouchProperties. - Intégrale Placements, du vendredi 17 juin 2016, présenté par Cédric Decoeur, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Le face à face a opposé Stanislas de Baillencourt, gérant chez Sycomore Asset Management, et Eric Bertrand, directeur des gestions taux et diversifiées chez OFI AM. - Intégrale Placements, du jeudi 16 juin 2016, présenté par Antoine Larigaudrie, sur BFM Business.

Pages

Publicité