Vidéos Sciences
Les éruptions comptent parmi les plus puissantes manifestations de la nature. Dans le cratère du Vésuve à Naples, nous découvrons le projet CHRONOS qui a pour but de réaliser une sorte d'horloge géologique des volcans. Les éruptions changent la physionomie des paysages et l'histoire humaine. Pour mieux comprendre leur comportement, il est essentiel de connaître les mécanismes en jeu. Naples et ses environs fait partie des régions les plus densément peuplées au monde, mais aussi les plus exposées à un risque volcanique. La ville se trouve sur un système formé par les champs Phlégréens, l'île d'Ischia et le Vésuve. Un sujet d'étude tout trouvé pour les chercheurs du projet CHRONOS qui travaillent sur les mécanismes et la chronologie d'une éruption. 'Ce que nous connaissons le moins, reconnaît Mauro Di Vito, volcanologue à l'Institut national de géophysique et de volcanologie, c'est le système d'alimentation des volcans : comment le magma se forme, comment il évolue... Pour en savoir plus, ajoute-t-il, on peut utiliser des techniques comme la tomographie avec des rayons x comme pour le corps humain ou alors, on peut étudier la roche.' 'L'heure du crime' L'étude de la roche est au coeur de ce projet de recherche financé par l'Union européenne. L'équipe emploie une nouvelle méthode qui s'appuie sur des modèles théoriques sophistiqués et des analyses en laboratoire uniques de la roche volcanique notamment. Diego Perugini, pétrologue à l'Université de Pérouge, nous accompagne sur le bord du cratère du Vésuve et nous montre une roche : 'Cette roche, c'est comme une montre cassée sur une scène de crime qui indiquerait l'heure à laquelle il a été commis, explique-t-il. C'est exactement ce qu'est censé faire CHRONOS : arrêter le temps sur les différentes étapes qui font passer un système volcanique du repos à l'activité,' précise-t-il. Faute d'avoir accès aux coulisses d'une éruption dans le volcan, les chercheurs partent de ce qu'il expulse - la roche volcanique - et la font revenir à l'état liquide de magma. Diego Perugini indique comment fonction le modèle élaboré par son équipe : 'Quand un nouveau magma très chaud arrive dans la chambre magmatique sous le volcan, cela déclenche un processus de mélange comme dans une tasse de cappucino, quand on mélange le café et le lait : plus vous remuez, plus le résultat sera homogène. Grâce à cette information, poursuit-il, on peut 'lire' à l'intérieur de la roche, combien de temps s'est écoulé entre le déclenchement du processus de mélange et le début de l'éruption.' Mixeur de magma A l'Université de Pérouse, les scientifiques ont ainsi créé le premier mixeur de magma au monde : la machine fait fondre et mélange des échantillons de roche volcanique. Chaque volcan a une structure minérale souterraine et un magma qui lui sont propres. 'On porte la roche à l'état de fusion, puis on définit les propriétés physiques de ce magma et pour cela, on utilise un viscosimètre qui donc, mesure la viscosité à très haute température,' décrit Daniele Morgavi, volcanologue. A différentes étapes de la fusion, on prélève des échantillons du magma pour les analyser une fois solidifiés et établir une chronologie de son évolution structurelle et chimique. Fiabilité CHRONOS est déjà délivré des conclusions intéressantes sur le déroulé d'une éruption et prouvé la fiabilité de son modèle. 'Ce qui nous intrigue, fait remarquer Diego Perugini, c'est que le délai entre le déclenchement du processus de mélange et le début de l'éruption soit d'environ 20 ou 30 minutes. D'après une analyse statistique que nous avons faite sur les 200 dernières éruptions les plus puissantes sur la planète, ajoute-t-il par ailleurs, c'est bien ce processus de mélange qui se produit dans 99% des cas.' Même si l'éruption d'un volcan reste imprévisible, cette étude alimentera les connaissances qui permettent de mieux interpréter ses signes avant-coureurs et de prendre des mesures pour limiter son impact sur les populations et leurs activités. Claudio Rosmino avec Stéphanie Lafourcatère It was a fabulous shooting. Bye bye #Italy. You will see these amazing pictures soon in #Futuris on euronews and euronewsknwldge #volcano pic.twitter.com/Mde0NV1iSH- stroclaudio (RosmiNow) 24 février 2017
Vidéos Sciences
Le volcan Etna est depuis 48h en éruption. Il crache de la lave jusqu'à 200 m de hauteur. Jeudi, à la mi-journée, une dizaine de personnes, des touristes, des scientifiques et des journalistes, ont été légèrement blessées lorsqu'une explosion s'est produite, résultat du contact de la lave avec de la neige. Elles ont aussi eu la peur de leur vie. Nous avons dû 'dévaler (le volcan) tout en étant bombardés par des pierres, en slalomant entre les rochers brûlants et la vapeur bouillante', a témoigné la correspondante scientifique de la BBC, Rebecca Morelle. 'C'était terrifiant. C'est une expérience que je ne veux jamais revivre', a-t-elle ajouté. Environ 35 personnes se trouvaient sur le volcan. Elles étaient accompagnées de guides dans une zone dite 'jaune' où l'accès n'est autorisé qu'accompagné d'un bon connaisseur du milieu. Cette nouvelle phase d'activité du plus haut volcan d'Europe (3 350 m) ne perturbe pas le trafic aérien et ne pose, pour l'instant, pas de problèmes aux résidents alentours, dont les habitants de Catane, la deuxième ville de Sicile.
Vidéos à la une
Dix personnes ont été blessées par une pluie de lave provoquée par une explosion de l'Etna. Des touristes et des journalistes qui se trouvaient dans la partie jaune de la pente du volcan, accessible au public, elle culmine jusqu'à 2800 mètres. Au delà, la partie rouge est elle, inaccessible. Le volcan sicilien qui culmine à plus 3300 mètres d'altitude, est entré en éruption mercredi soir. Six des blessés auraient été hospitalisés pour des blessures légères. Pippo Mazzaglia, guide de l'Etna raconte : "_nous étions avec un groupe de vingt personnes et tout à coup il y a eu une petite explosion phréatique_". Il explique que "_le flux de lave a frappé de la neige_" et que "_le contraste entre le froid et le chaud a généré cette explosion_". Le volcan le plus actif d'Europe connaît sa troisième éruption en trois semaines, cette fois sur un cratère ouvert en février lors d'une précédente phase d'activité. L'Etna questa notte (foto Boris Behncke) pic.twitter.com/I1O3EmopVC- lasiciliaweb (@Lasiciliaweb) 16 mars 2017 The moment of the Etna explosion - filmed by NewsCamerawoman - she, alisonfrancis & I VERY relieved to be safe. https://t.co/YewpahruyW- Rebecca Morelle (@BBCMorelle) 16 mars 2017
Vidéos Sciences
Une fontaine de lave jaillit de l'Etna, le volcan sicilien entré en éruption la semaine dernière. L'Etna, qui culmine à plus de 3.300 mètres d'altitude, est le volcan le plus haut et surtout le plus actif en Europe. Sa dernière éruption remontait à décembre dernier. Les habitants de la région peuvent assister à ce concert de feu. Des touristes, encadrés par des guides, ont même pu se rapprocher au plus près du spectacle. Il n'y a, à ce stade, pas de risques pour les villages environnants. En 1992, la commune de Zafferana avait été menacée par des coulées de lave qui s'étaient arrêtées à 850 mètres seulement des habitations.
Vidéos à la une
Le volcan mexicain Colima est entré en éruption et rejette des nuages de cendres dans le ciel.
Vidéos à la une
Le volcan Colima, au Mexique, est encore entré en éruption ce vendredi, projetant un nuage de fumée et de gaz.
Vidéos Sciences
Les deux volcans les plus actifs du Mexique nous ont offert hier un incroyable spectacle. Le Popocatepetl, situé à 70 kilomètres au sud-est de la capitale, et le Colima, sur la côte pacifique, ont propulsé des colonnes de fumée allant jusqu'à plus d'un kilomètre et demi de hauteur. avec APTN
Vidéos à la une
Le volcan Colima dans le sud-ouest du Mexique, en éruption depuis le 9 juillet continue de dégager un impressionnant panache de fumée. Il est l'un des quatorze derniers volcans encore en activité dans le pays sur environ 3 000 existants. Il est l'un des volcans les plus actifs d'Amérique du Nord.
Vidéos à la une
La lave s'écoulant du volcan Kilauea à Hawaï offrait un magnifique spectacle filmé depuis un hélicoptère. La lave menaçait la route du village Pahoa. Des membres de la garde nationale ont été déployés.
Vidéos Sciences
L'éruption du mont Raung entraîne une paralysie partielle du trafic aérien en Indonésie. Cinq aéroports ont été fermés aujourd'hui dont celui de l'île très touristique de Bali. 250 vols ont été annulés, notamment des vols de la compagnie nationale indonésienne Garuda. Ces fermetures et annulations bloquent des milliers de vacanciers. Elles interviennent en pleine haute saison touristique. Le volcan du mont Raung est situé sur l'île de Java. Il est entré en éruption il y a près d'une semaine. Le niveau d'alerte a été monté d'un cran à la fin du mois de juin. Le mont Raung culmine à quelque 3 300 mètres d'altitude. Il est l'un des 129 volcans actifs en Indonésie. Avec AFP
Vidéos à la une
Des vidéastes amateurs ont filmé ce lundi une éruption du volcan Telica, situé à une centaine de km au nord-ouest de Managua. Ce volcan est un des plus actifs du pays.
Vidéos Sciences
Les forces armées sont déployées dans la zone affectée, qui comprend les villes de Puerto Montt et de Puerto Varas. Les éruptions spectaculaires du milieu de la semaine dernière n'ont pas fait de morts, mais ont métamorphosé le paysage. Un tapis de cendres ayant tout recouvert sans parler des dégâts à l'image de ce restaurant. Son propriétaire explique que 'si le volcan Calbuco poursuit son activité alors il devra attendre pour reconstruire son restaurant, mais si ça s'arrête, il pourra lancer les opérations immédiatement'. Le Service national de la géologie et des mines n'exclut pas dans son dernier rapport sur l'activité du Calbuco la possibilité de nouvelles éruptions. Le Calbuco n'avait pas connu une telle activité depuis 54 ans. Près de 6.000 personnes ont été évacuées des alentours du volcan, qui a déjà émis 210 millions de tonnes de cendres selon les autorités chiliennes. 210 millions de mètres cubes de cendres à déblayer: le nettoyage a commencé au Chili #Calbuco #RTSvidéo http://t.co/SLoN1jlKiH- RTSinfo (@RTSinfo) April 27, 2015
Vidéos à la une
Une troisième éruption en une semaine pour le volcan Calbuco, dans le sud du Chili : son brusque réveil, après 54 ans de demi-sommeil, a projeté un nuage de cendres jusqu'en Argentine et en Uruguay. Les deux premières éruptions avaient entraîné l'évacuation de plus de 5.000 habitants de cette région à environ 1.300 km au sud de Santiago. Avant la troisième éruption de ce jeudi, le volcan avait déjà émis 210 millions de mètres cubes de cendres. Une catastrophe pour l'environnement, les cours d'eau sont pollués, et pour l'économie : les vaches de la région produisent 50% du lait chilien.
Vidéos Sciences
Alerte rouge à Puerto Montt et Puerto Varas dans le sud du Chili après l'éruption violente et inattendue du volcan Calbuco qui était inactif depuis 43 ans. 5 000 personnes sont concernées par l'ordre d'évacuation dans un rayon de 20 km autour du Calbuco. L'état d'exception pour catastrophe a également été décrété dans les localités proches du volcan et l'armée prendra temporairement le contrôle de ces zones. La première éruption a commencé hier vers 18h, heure locale, provoquant la peur au sein de la population, des embouteillages, et l'annulation des vols vers cette zone. Au début, 'le nuage de cendres était petit, mais plus tard, il s'est développé et il est devenu énorme, provoquant une vraie peur. C'est la première fois que je voyais ça', a raconté un témoin. 'Il y a eu un peu une panique collective, beaucoup d'embouteillages, des gens allaient au supermarché, retirer de l'argent, a ajouté une résidente. Aucun signe précurseur de cette reprise d'activité du volcan n'avait été détecté par les experts. Une deuxième éruption est survenue dans la nuit. L'alerte a également été donnée dans le sud de l'Argentine. Avec AFP et Reuters
Vidéos Sciences
Le Chili dans l'expectative après les deux éruptions du Calbuco, un volcan sorti subitement de sa léthargie ce mercredi. Le Calbuco dormait en effet depuis un demi-siècle. Entre fascination et appréhension, le pays se prépare à un troisième acte éventuel, une troisième éruption envisagée par les scientifiques. L'alerte rouge a été lancée, et 5000 personnes ont été évacuées de cette zone très touristique. 'Nous avons décidé de promulguer une alerte sanitaire dans un périmètre de 20 km autour de la zone d'évacuation. C'est une situation qui continue d'évoluer, donc nous allons continuer notre travail de surveillance et d'évaluation des risques' a ainsi annoncé Michelle Bachelet, la présidente chilienne. Le Chili compte environ 90 volcans actifs. Le Calbuco est situé au bord de l'Océan Pacifique, à 1300 km au sud de Santiago. Depuis son réveil, un nuage de cendres de dix kilomètres de hauteur a jailli tel un geyser, et ce nuage ne s'arrête pas à la frontière, il s'est abattu également sur l'Argentine. La ville touristique de Bariloche n'est située qu'à une centaine de kilomètres du volcan, les habitants ont été invités à rester chez eux. Les vols à destination de Bariloche, en Argentine, et de Puerto Montt, au Chili, ont également été suspendus.
Vidéos à la une
'Un petit rejet de cendres', selon la formule d'un expert, mais qui s'avère très handicapant. Le volcan chilien Calbuco, situé sur la côte Pacifique et réveillé par une double éruption, a émis une nouvelle colonne de fumée. Des cendres ont ainsi été parsemées sur les régions touristiques du sud du Chili et le centre de l'Argentine, dont la capitale. Aussi les vols internationaux ont-ils été interrompus à l'aéroport de Buenos Aires. Si celui de Santiago fonctionnait normalement, la présidente chilienne Michelle Bachelet a alerté sur les dégâts que pourraient provoquer les cendres sur les cultures, mettant également en garde contre les effets sur la santé, le travail ou le tourisme. Le Chili a de fait été placé en alerte rouge. L'armée a fait évacuer 4500 habitants dans un rayon d'environ 20 kilomètres après les deux premières éruptions. AFP
Vidéos à la une
Un panache impressionnant de fumée et de cendres. Nous sommes au Costa Rica devant le volcan Turrialba, actuellement en éruption, la plus forte depuis 1996. Les autorités ont ordonné l'évacuation des villages dans un rayon de deux kilomètres en raison des dégagements de gaz et de poussières volcaniques, qui ont même atteint la capitale San José, située une cinquantaine de kilomètres. Conséquence, l'aéroport international a dû être fermé vendredi pendant 18 heures, ce qui a entraîné l'annulation d'une centaine de vols. 'Nous devions prendre un vol pour Charlotte puis être transférés vers New-York, Chicago et Pittsburgh. Mais le vol a été annulé jusqu'à lundi'', déplore ce touriste américain. Le trafic a depuis repris à l'aéroport international Juan Santamaria, mais il faut s'attendre encore ce week-end à des retards et des annulations. Pendant ce temps, les amateurs peuvent continuer à admirer les caprices du volcan Turrialba. Le volcan avait montré les premiers signes d'activité en octobre dernier :
Vidéos à la une
L'éruption du volcan islandais, la plus importante depuis deux siècles, a commencé en août dernier. Depuis, le flux de lave ne semble pas vouloir s'arrêter. Comme on le voit sur ces images, la surface occupée par la roche en fusion est immense. Au total, plus de 85 km2 sont recouverts de lave, soit la surface de Manhattan. La zone, heureusement largement désertique, les quelques villages ayant été évacués, est secouée par des tremblements de terre quotidiens.
Vidéos à la une
L'éruption du volcan islandais, la plus importante depuis deux siècles, a commencé en août dernier. Depuis, le flux de lave ne semble pas vouloir s'arrêter. Comme on le voit sur ces images, la surface occupée par la roche en fusion est immense. Au total, plus de 85 km2 sont recouverts de lave, soit la surface de Manhattan. La zone, heureusement largement désertique, les quelques villages ayant été évacués, est secouée par des tremblements de terre quotidiens.
Vidéos à la une
Si son rythme d'écoulement ralentit, la lave continue toutefois de recouvrir des parties du relief hawaïen, progressant de quelques mètres par jour à Pahoa, localité du sud-est de l'île d'Hawaï peuplée d'environ 800 âmes. Cette roche en fusion, dont la température s'élève à environ 1149 degrés Celsius, se fraie aisément un passage. Elle traverse les routes et se répand au milieu de zones résidentielles. Une première maison a été détruite en début de semaine. Le volcan du Kilauea est en éruption constante depuis 1983, mais la coulée de lave de la fin du mois de juin est la plus grave qu'ait connu Hawaï.
Vidéos Sciences
Les détecteurs de pollution montrent que la qualité de l'air dans le sud de l'Islande était meilleure durant la nuit. C'est ce qu'affirme l'Iceland Review On line, après des niveaux exceptionnels les jours précédents de dioxyde de soufre liés à l'activité volcanique dans la plaine d'Holuhraun du volcan Bardarbunga. Ainsi, un niveau de 5 100 microgrammes de dioxyde de soufre par mètre cube aurait été mesuré dans la localité de Höfn. Les conséquences pour les habitants ? 'Des sensations de brûlure dans la gorge, le nez et les yeux, et même un mauvais goût dans la bouche, indiquait Elín Freyja, un médecin. Et puis il y a ceux qui ont des symptômes tout le long de la trachée'. Lundi, le niveau de dioxyde de soufre se situait entre 600 et 2000 microgrammes à Höfn et à 3 000 dans la zone jouxtant la localité.
Vidéos à la une
C'est sur la Grande île d'Hawaï qu'un flot de lave, dont la température avoisine les 900 degrés celsius, avance vers le village de Pahoa. Cela fait des semaines qu'il a pris cette direction et il menace désormais des habitations ainsi qu'une autoroute empruntée par 10 000 véhicules par jour. Quatre écoles ont été fermées. Déversée par le volcan Kilauea entré en éruption fin juin, cette coulée de lave avance de 10 mètres à l'heure. 'C'est assez effrayant, l'angoisse monte de jour en jour. C'est comme une lente torture, ça accélère et ça ralentit' explique le patron d'un café du village. 800 personnes habitent Pahoa. Les autorités ont demandé à une cinquantaine de foyers de se tenir prêts à partir à n'importe quel moment. 'C'est surréaliste, surréaliste. Jamais, même dans mes rêves les plus fous, enfant, je n'aurais imaginé devoir m'enfuir pour échapper à la lave' déclare une femme faisant ses valises. En septembre, la rivière de lave s'était pétrifiée. Puis le flot a repris dévorant tout sur son passage sur 80 mètres de large. L'éruption première du volcan Kilauea date de 1983. Jusqu'en 1990, ses coulées de lave ont détruit 180 maisons, puis rien jusqu'en 2012.
Vidéos à la une
En 24 heures, la lave du volcan en éruption Kilauea a progressé de quelque 250 mètres vers la ville de Pahoa sur l'île de Hawaï, la plus grande de l'archipel éponyme. Des résidents ont été évacués.
Vidéos Sciences
Des opérations de secours au milieu d'un paysage lunaire. Comme la veille, ce lundi, plus de 1 150 sauveteurs ont gravi les pentes du mont Ontake, avant de devoir faire marche arrière en raison d'une trop forte odeur de soufre. Des dizaines de randonneurs se sont fait surprendre samedi dernier par les projections de pierre et de cendres du volcan. Plusieurs sont portés disparus et le bilan des victimes, pour l'heure une trentaine de morts, devrait évoluer. A l'instar du mont Ontake, plus de 40 volcans sont susceptibles de se réveiller soudainement au Japon, dont le célèbre Mont Fuji, point culminant de l'archipel. Et les autorités n'ont pas forcément les moyens d'anticiper. Toshitsugu Fujii, de l'Agence de météorologie nationale, explique ainsi que l'éruption du Mont Ontake n'était pas prévisible. 'Comme il y a eu peu d'éruptions dans le passé, nous n'avions pas les données scientifiques suffisantes', dit-il. Désormais le niveau de risque du volcan a été relevé de 1 à 3, signifiant que le danger peut s'étendre aux habitations alentour. Au Japon, l'inquiétude est là. Selon une récente étude du gouvernement, 80% des localités concernées par une éventuelle éruption volcanique n'ont pas de plan concret d'évacuation.
Vidéos à la une
Une éruption volcanique a fait au moins trente morts au japon ce samedi. Le Mont Ontake est brusquement entré en activité, projetant des milliers de tonnes de rochers et de cendres dans les airs. La plupart des victimes, des randonneurs qui se trouvaient sur les pentes du volcan au moment de l'éruption, ont péri asphyxiées. Elles ont été retrouvées par les sauveteurs, selon leurs termes, en état d'arrêt cardiaque. Plusieurs touristes ont pu heureusement se réfugier dans des refuges où ils ont passé la nuit. Mais beaucoup d'autres sont toujours portés disparus. le bilan pourrait gravement s'alourdir. 'Les roches volcaniques nous tombaient dessus comme des grêlons, raconte ce rescapé. On arrivait à respirer qu'avec des serviettes sur la bouche, et on ne pouvait pas ouvrir les yeux'. Une épaisse couche de cendres a tout recouvert, et des messages de prévention sur les moyens de se protéger et de respirer correctement ont été diffusés par les autorités. Le volcan Ontaké, qui culmine à 3000 mètres, se trouve entre les préfectures de Gifu et Nagano ; il s'agit de sa plus importante éruption depuis 35 ans.
Vidéos Sciences
Les multiples éruptions du Holuhraun ont engendré un champ de lave de près de 11 kilomètres carrés. Des milliers de secousses sismiques sont enregistrées quotidiennement alors que Reykjavik a élevé hier, pendant plusieurs heures, son niveau d'alerte au maximum. Plus au sud, un séisme de 5,4 a secoué la région du volcan Bardarbunga. Ce tremblement de terre est l'un des plus importants dans le secteur. La lave qui s'échappe de fissures dans le sol aux abords du volcan a jusqu'à présent atteint uniquement des surfaces non recouvertes de glace. Une éruption sous le glacier pourrait en revanche projeter un nuage de cendres dans le ciel, susceptible, sous certaines conditions, de perturber le trafic aérien, comme ce fut le cas en 2010.
Vidéos à la une
Les compagnies aériennes doivent-elles s'inquiéter d'une nouvelle éruption d'un volcan islandais ? Une petite éruption du Bardarbunga, le plus important volcan de l'île, a été détectée ce samedi par les autorités islandaises, qui ont aussitôt interdit le trafic aérien dans le secteur. Il s'agit, à ce stade, d'un évènement mineur puisque l'éruption n'a pas fait fondre la couche de glace qui recouvre le volcan. Mais la situation peut encore évoluer. Par précaution, le niveau d'alerte est passé d'orange à rouge. Situé au sud-est de l'île, sous le plus grand glacier d'Islande, le Bardarbunga était entré en activité il y a tout juste une semaine. Cette éruption rappelle celle, sans commune mesure pour l'instant, d'un autre volcan islandais, l'Eyjafjallajökull, qui avait paralysé en 2010 le trafic aérien international. Plus de 100.000 vols avaient été annulés en l'espace d'un mois. Huit millions de voyageurs étaient restés bloqués dans les aéroports.
Vidéos à la une
Le Bardarbunga est sous haute surveillance en Islande. Le volcan est actif depuis plusieurs jours et une éruption pourrait entraîner des perturbations du trafic aérien. Pour l'instant, il n'y a aucun signe de magma progressant vers la surface, indiquait ce matin le site de l'institut météorologique islandais. Le Bardarbunga est un immense volcan situé sous le plus grand glacier du pays, le Vatnajökull. Ses environs sont faiblement peuplés. Par sécurité, les autorités ont décidé hier d'évacuer la région au nord de Vatnajökull. L'institut météorologique a relevé à orange le niveau d'alerte pour l'aviation. En 2010, l'éruption du volcan Eyjafjallajökull avait provoqué la fermeture d'une grande partie de l'espace aérien européen et l'annulation de plus de 100 000 vols sur un mois. Des mesures liées à la crainte que les cendres projetées par le volcan n'endommagent les moteurs d'avion. Avec AFP
Vidéos à la une
Au moins 14 personnes ont péri dans l‘éruption du Sinabung, sur l‘île de Sumatra, dans l’ouest de l’Indonésie. Elles ont été englouties par des nuages de cendres brûlants. Huit...
Vidéos à la une
Nouvelle éruption du volcan Sinabung sur l‘île de Sumatra en Indonésie. Il a continué à cracher des cendres, entraînant de nouvelles évacuations de résidents.

Pages

Publicité