International
Le 17 juillet 2014, le boeing 777 de la Malaysia Airlines s’écrasait dans l’Est de l’Ukraine, causant la mort des 298 passagers et membres de l’équipage. Un an après, où en est l’enquête ?
International
Selon le rapport du Bureau d'enquête néerlandais pour la sécurité, le Boeing de la Malaysia Airlines a été "perforé par un grand nombre de projectiles".
International
Les Pays-Bas ont observé mercredi une journée de deuil national, marquée par l’arrivée des premiers corps des victimes du crash du Boeing 777 de Malaysia Airlines jeudi dernier en Ukraine. Les images.
International
Bientôt une semaine après le crash du vol MH17 de la Malaysia Airlines en Ukraine, le service des renseignements américain a tiré ses conclusions. Selon lui, le Boeing 777 a été abattu par des gens "mal entraînés".
Vidéos A la une
KHARKIV - 22 juillet 2014 - Pour les corps des victimes du MH17, Kharkiv est la dernière étape en Ukraine. Le train contenant le reste des passagers du vol sont arrivés dans la matinée de mardi dans la ville, tenue par les forces gouvernementales. Cinq jours après le crash du Boeing de la Malaysia Airlines, les dépouilles vont enfin pouvoir quitter le pays afin d'être identifiées et examinées. Selon le Premier ministre néerlandais, les premiers corps seront rapatriés dès mercredi. Ils sont attendus dans la ville de Eindhoven, dans le sud des Pays-Bas. Les restes seront ensuite examinés dans la ville de Hilversum, avant d'être remis aux familles dans les différents pays. Mais ce processus prendra sans doute des semaines voire des mois.
Vidéos A la une
DONETSK - 22 juillet 2014 - Lors d'une cérémonie officielle devant la presse, les rebelles ont remis les boîtes noires du Boeing 777 à des responsables de la Malaysia Airlines. L'échange s'est fait dans la nuit de lundi à mardi, au siège de la République populaire autoproclamée de Donetsk. Le chef des insurgés pro-russe, Alexandre Borodaï, a rendu les enregistreurs contre quelques garanties. L'une de ces boîtes contient les conversations de l'équipage, l'autre les données techniques du vol. D'après les enquêteurs malaisiens, les enregistreurs de vol sont en bon état. Si les boîtes noires peuvent fournir des informations importantes sur les dernières minutes avant le crash, il est peu probable qu'elles aident à répondre à la question la plus importante : l'origine du tir. De forts soupçons pèsent sur les séparatistes, accusés d'avoir abattu l'avion à l'aide d'un missile sol-air. La Russie a pour sa part démenti avoir fourni un tel équipement aux rebelles.
Vidéos A la une
TOREZ - 21 juillet 2014 - Les experts internationaux ont pu commencer à examiner les corps des victimes du MH17, mais sous étroite surveillance. Pour le moment, la plupart des cadavres sont stockés dans ces wagons à la gare de la ville de Torez, près du lieu du crash. Alors que les containers sont censés être réfrigérés, des journalistes sur place ont constaté qu'une très forte odeur de décomposition s'en dégageait. La température extérieure est d'environ 30 . Entourés d'une cinquantaine d'insurgés pro-Russes, les experts internationaux ont affirmé pour leur part, que les restes des victimes étaient conservés dans de bonnes conditions. Pour le moment, on ignore encore où seront envoyés les corps. Un responsable des insurgés a fait savoir que le train serait transféré à Kharkov, une ville tenue par les forces gouvernementales ukrainiennes. Les secouristes ont pour l'instant retrouvé 272 corps. Quelques 298 personnes se trouvaient à bord du vol MH17.
International
Changement de vol à la dernière minute, tweet prémonitoire, découverte macabre… plusieurs récits surprenants et émouvants entourent le crash du vol MH17 de Malaysa Airlines jeudi en Ukraine.
International
Trois jours après que leur avion s’est crashé en Ukraine, les corps des 298 passagers et membres d’équipages du vol MH17 ont été récupérés et placés dans des endroits réfrigérés par les séparatistes pro-russes. La communauté internationale reproche à ces derniers d’empêcher l’accès du site aux experts mandatés et d’entraver l’enquête.
International
Un peu plus de quatre mois après la mystérieuse disparition toujours non-élucidée du vol MH370 en mer de Chine, la Malaysia Airlines doit faire face à une nouvelle catastrophe aérienne : le crash du vol MH17 en Ukraine. Une succession de drames qui affecte non seulement son image mais aussi ses comptes. 
Insolite
Un des 298 passagers du vol de la Malaysia Airlines jeudi a publié une photo sur sa page Facebook avant d’embarquer. Il ironisait sur la disparition du vol MH370 en mars dernier.
International
François Hollande s'est exprimé pour la première fois ce vendredi 18 juillet sur le crash du vol MH17 qui a eu lieu en Ukraine hier. "Il n'y aurait pas de victimes françaises" selon le président de la République. 
International
Le vol MH17 de la Malaysia Airlines aurait été abattu jeudi en Ukraine par un missile sol-air selon les premières hypothèses. Planet.fr revient sur ces avions civils visés délibérément ou par erreur !
International
Les familles des victimes néerlandaises prises en charge à l'aéroport d'Amsterdam
Jeudi, 298 personnes ont perdu la vie jeudi dans le crash d’un Boeing 777 de Malaysia Airlines parti d’Amsterdam (Pays-Bas) et à destination de Kuala Lumpur (Malaisie). La plupart étaient néerlandais mais des Français pourraient également figurer parmi les victimes.
Publicité