Vidéos à la une
François Nénin, consultant aéronautique BFMTV, était sur le plateau de BFM Story. Retour sur l'enquête qui est toujours en cours pour déterminer les causes de la catastrophe aérienne de l'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé au Mali. Les boîtes noires du vol AH 5017 sont arrivées aujourd'hui en France pour être analysées par le Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA).
Vidéos à la une
GOSSI (Mali) - L'armée française a diffusé des images de la région de Gossi, au Mali, où le vol AH 5017 d'Air Algérie s'est abîmé jeudi avec 118 personnes à bord, dont 54 Français. L'avion assurait la liaison Ouagadougou-Alger. Les débris métalliques de l'appareil ont été éparpillés sur près de 500 mètres. Une boîte noire a été retrouvée et acheminée vers Gao, au nord-est du Mali, pour être analysée. Une équipe du Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA) français est attendue sur place samedi ainsi qu'une vingtaine de gendarmes et policiers. Ils devront notamment s'atteler à l'identification des victimes. Les familles des victimes françaises doivent être reçues samedi par le président François Hollande au Quai d'Orsay.
Vidéos à la une
Gérard Arnoux, président du comité de veille de la sécurité aérienne, Pierre Condom, spécialiste du secteur aéronautique, Harold Hyman, spécialiste de géopolitique à BFMTV, Antoine Glaser, journaliste et spécialiste de l'Afrique, sont intervenus sur le plateau de BFM Story pour une édition spéciale sur la disparition ce jeudi, du vol AH5017 d'Air Algérie.
Publicité