Vidéos A la une
Quatre personnes ont été arrêtées suite à l'incendie d'une voiture de police en marge d'une manifestation non-autorisée le mercredi 18 mai....
Vidéos A la une
BFMTV a recueilli le témoignage de Bruno, le fils de la concierge de l'immeuble situé en face de l'endroit où la voiture de police a brûlé, ce mercredi, quai de Valmy à Paris. "J'ai vu une cinquantaine d'individus surexcités, encagoulés", raconte ce riverain à notre micro. Ils "ont cassé les vitres, mis deux, trois fumigènes à l'intérieur de la voiture. A ce moment-là, les policiers sont sortis de la voiture, ils ont aussi été sortis de force par les casseurs", juste avant que le véhicule ne s'embrase.
Vidéos A la une
Pour le directeur général des Républicains, l'incendie d'un véhicule de police ce mercredi à Paris est un "acte délibéré" qui visait un "symbole régalien de l'Etat". "Ça peut être assimilé à un acte de terrorisme", a-t-il estimé sur BFMTV.
Vidéos A la une
Invité sur BFMTV ce mercredi, Florian Philippot a fustigé l'attaque de deux gardiens de la paix par des individus violents, un peu plus tôt dans la journée à Paris. Extraits de force d'une voiture qui a été incendiée, les fonctionnaires auraient été victimes, selon le vice-président du FN, d'une "tentative de meurtre". Pour lui, il serait temps "d'appeler les choses par leur nom".
Vidéos A la une
Le préfet de police de Paris a réagi à l'attaque "inacceptable" subie par deux fonctionnaires de police dont la voiture a été incendiée, ce mercredi au niveau du quai de Valmy à Paris. Pour Michel Cadot, "cette attaque marque une élévation dans le niveau de violence", ainsi qu'une "escalade dans la violence gratuite". Il a condamné l'agression "avec la plus grande fermeté".
Vidéos A la une
Une voiture de police a été incendiée non loin de la manifestation de policiers contre la "haine anti-flics", ce mercredi à Paris. BFMTV s'est procuré les images de la voiture de police quelques instants avant qu'elle ne s'embrase, quai de Valmy à Paris. Selon l'auteur de la vidéo, des individus très agressifs ont jeté des fumigènes dans le véhicule, pendant que d'autres en extirpaient ses occupants.
Publicité