Vidéos A la une
MOSCOU - 22 oct 2014 - Il ne comprend pas comment l'accident à pu se produire. Vladimir Martynenko, le conducteur du chasse-neige à l'origine du crash de l'avion qui transportait le PDG de Total est depuis en garde en vue. Les chaînes de télévision russes ont diffusé des images de son interrogatoire. " J'ai perdu mes repères. Je n'ai pas remarqué que j'entrais sur la piste. Mon véhicule était là et ce moment, la collision s'est produite. Je veux dire que l'avion allait décoller, mais je n'ai pas vu ou entendu parce que les machines autour de moi faisaient du bruit " explique Vladimir Martynenko. Au micro d'une radio moscovite, Alexander Karabanov, l'avocat de Vladimir Martynenko enfonce le clou. Selon lui, son client n'était pas ivre au moment de la collision, il aurait perdu de vue la colonne de déneigeuses qui opéraient ce soir-là. Surtout, l'avocat pointe la responsabilité de la tour de contrôle et craint que Vladimir Martynenko, simple conducteur de 60 ans paie pour les autres. " Une structure comme l'administration de l'aéroport a un intérêt financier à ce que Martynenko soit coupable. Et je suis sûr que les ressources administratives et financières puissent être employés dans ce but " estime Alexander Karabanov. Jeudi matin, quatre autre personnes ont été placées en garde à vue : le chef des nettoyeurs de pistes, le responsable du contrôle des vols, et deux aiguilleurs du ciel.
Publicité