Vidéos A la une
Exit l'UMP. Le nouveau parti dirigé par Nicolas Sarkozy s'appelle désormais, selon le voeu de l'ex-chef de l'Etat, "Les Républicains", un nom approuvé par plus de 83% des adhérents, lors du vote par internet organisé jeudi et vendredi. Nicolas Sarkozy a réuni ses troupes à Paris ce weekend. Une étape primordiale dans la stratégie de reconquête de pouvoir en 2017. Pas de musique retentissante à l'entrée des vedettes, décors à minima et des militants priés d'apporter leur sandwich. Le congrès " refondateur " de l'UMP organisé ce samedi Porte de la Villette à Paris s'est voulu résolument sobre. La cause : un endettement record (près de 70 millions d'euros). Toute la journée, les ténors du parti se sont succédés à la tribune de cette grand-messe. L'ancien Premier ministre Alain Juppé, candidat à la primaire à droite pour l'élection présidentielle de 2017, a essuyé des huées. Pourtant,selon un récent sondage Odoxa, le maire de Bordeaux devancerait Nicolas Sarkozy. Alors, souhaitez-vous que Nicolas Sarkozy soit le candidat de la droite à la présidentielle 2017 ? Arnaud Ardoin et ses invités en parlent ce soir dans "Ça vous Regarde" : Roger Karoutchi, sénateur UMP de Paris Laure de la Raudière, députée UMP d'Eure-et-Loir Virginie Martin, politologue et présidente du think tank Different Claude Weill, éditorialiste politique Question jdd : Souhaitez-vous que Nicolas Sarkozy soit le candidat de la droite à la présidentielle 2017 ? Votez ici.
Vidéos A la une
Virginie Martin estime que des grands électeurs de la droite ont voté pour le candidat du FN dans le Var et que des grands électeurs de la gauche pour le FN à Marseille lors des élections sénatoriales dimanche. Outre les dissensions à droite et à gauche, la réforme territoriale a également joué, selon la politologue.
Vidéos A la une
Thomas Misrachi reçoit Virginie Martin, politologue et présidente du Think Thank Différent, qui réagit aux propos polémiques de Jean-Marie Le Pen. Le Pen père a une nouvelle fois causé un malaise au sein du Front national avec des attaques violentes à l'encontre de certaines personnalités du Showbiz. Dans une vidéo publiée en ligne le week-end puis retirée dans la foulée, le président d'honneur du parti s'en est pris à Yannick Noah, Madonna, Guy Bedos et notamment Patrick Bruel. Ses déclarations ont immédiatement entraîné la réaction du vice-président du FN Louis Aliot, qui a dénoncé "une mauvaise phrase de plus", politiquement "stupide" et "consternante". La présidente du FN Marine Le Pen a condamné la "faute politique" de son père.
Vidéos A la une
C'est un raz-de-marée populiste qui s'est abattu sur l'Europe. En France, avec un score de 25,2%, le Front national exultait dimanche soir. " Le peuple souverain a clamé qu'il voulait reprendre en mains les clés de son destin ", a déclaré la présidente du parti Marine Le Pen, opposant sa formation politique triomphante aux " partis du renoncement ". Le gouvernement, lui, a essuyé un vote sanction, avec seulement 14,7% des suffrages exprimés pour le Parti socialiste. En outre, l'euroscepticisme s'est aussi matérialisé dans le score de l'abstention, qui au niveau national s'élève à 57%. Un chiffre qui, s'il est légèrement inférieur à celui de 2009, démontre le peu d'intérêt, voire la défiance d'un grand nombre de Français vis-à-vis de Bruxelles. Quelle analyse doit-on tirer de ce scrutin ? Quel est l'avenir de l'Europe ? Qui sera le futur président de la Commission, et sera-t-il en mesure de réorienter l'Europe, pour mettre un terme au désamour des peuples à son endroit ? Autour d'Arnaud Ardoin, les invités du débat de ça vous regarde en parlent ce soir.
Vidéos A la une
Le nouveau gouvernement qui marque l’acte II du quinquennat Hollande, est désormais quasiment installé. La traditionnelle photo de famille a ouvert le premier conseil des ministres vendredi. Ses...
Vidéos A la une
C’est une sévère défaite pour la gauche. Après un scrutin municipal marqué par une abstention massive, de nombreuses communes socialistes ont basculé hier soir à droite, comme Toulouse,...
Vidéos A la une
Invités : Virginie Martin, politologue, professeure à la Kedge Business School Erwann Gaucher, journaliste spécialiste du numérique à France Télévision
Publicité