Vidéos A la une
Jean-François Copé serait-il le bouc-émissaire de l'affaire Bygmalion ? C'est l'une des hypothèses que développe Violette Lazard dans son livre "Big Magouilles". Pour avancer cette thèse, la journaliste s'est appuyée sur le témoignage de membres de l'UMP. Tous, même des ennemis de Jean-François Copé, ont cru en la sincérité de sa détresse lors de l'éclatement de ce scandale : "Des gens qui ne l'aiment pas du tout m'ont raconté qu'il était totalement effondré, à la limite de s'évanouir", raconte Violette Lazard.
Publicité