Vidéos à la une
ISPAHAN - 20 oct 2014 - Alors que l'Iran était jusqu'alors épargné par le phénomène, l'attaque à l'acide de quatre femmes provoque l'affolement de la population. Depuis son lit d'hôpital, l'une d'elles raconte son calvaire à un journaliste de la télévision iranienne : " Je parlais lorsque soudain un motard s'est approché et m'a lancé de l'acide au visage". Aucun mot n'a été prononcé. Les victimes ont-elles été choisies parce qu'elles ne respectaient pas de manière assez stricte le code vestimentaire islamique ? Les autorités qui n'ont pas encore de suspects promettent une punition exemplaire aux auteurs de ces crimes. Mercredi un millier de personnes ont manifesté à Ispahan, la ville où ont été perpétrées ces attaques pour exiger davantage de sécurité.
Publicité