Vidéos A la une
VINTIMILLE - 15 juin 2015 - Ils ont passé la nuit sur les rochers. Lundi matin, plusieurs dizaines de migrants campaient à proximité de la mer près de Vintimille en Italie. Leur espoir : franchir la frontière toute proche pour aller en France. La plupart de ces Africains disent vouloir continuer leur voyage vers d'autres pays européens. Mais les autorités françaises ne veulent rien entendre et exigent le respect de la législation européenne, autrement dit le traitement de leur demande par l'Italie, pays dans lequel ils sont arrivés dans l'Union. Côté italien, la police a refoulé une poignée de militants d'extrême-droite français qui scandaient des paroles hostiles à l'immigration. Dans le même temps, elle a ramené près de deux cents migrants vers la gare de Vintimille, dans l'optique de les répartir dans des centres d'accueil à travers le pays. Mais l'Italie ne cache plus sa colère face au manque de solidarité des Européens. Le Premier ministre Matteo Renzi a menacé dimanche de mettre à exécution un plan B, sans toutefois préciser sa pensée.
Publicité