Vidéos A la une
Jean Paillot, l'avocat des parents de Vincent Lambert, a indiqué jeudi soir sur BFMTV qu'il allait faire appel de la décision du juge des tutelles de nommer Rachel Lambert, sa femme, tutrice. "Nous sommes favorables à la décision de nommer un tuteur. Nous ne sommes pas favorables à ce que Rachel Lambert soit tutrice", a-t-il déclaré. L'appel ne portera pas sur l'ensemble de la décision mais "uniquement sur le choix du tuteur".
Vidéos A la une
Le juge des tutelles de Reims a confié à la femme de Vincent Lambert la tutelle de son mari, hospitalisé depuis 2008 en état végétatif et dont les proches se déchirent sur son sort. Les parents du tétraplégique souhaitaient la nomination d'un tuteur extérieur à la famille. Ils ont déposé un recours contre cette décision.
Vidéos A la une
Le CHU de Reims a convoqué la famille de Vincent Lambert ce jeudi pour rendre sa décision sur l'accompagnement du patient en état végétatif depuis 2008. Alors qu'un arrêt des soins était attendu, la médecin, Daniela Simon, a choisi de saisir le procureur de la République pour demander une protection. "Dans l'immédiat, c'est un grand soulagement", a déclaré Viviane Lambert, la mère du tétraplégique. Les proches de Vincent Lambert restent divisés sur son sort.
Vidéos A la une
La famille de Vincent Lambert est attendue ce jeudi à 14 heures au CHU de Reims, où la médecin rendra sa décision sur un probable arrêt des traitements et un accompagnement vers la mort du patient, en état végétatif irréversible depuis 2008. Les proches restent divisés sur cette probabilité. Les parents du tétraplégique ont déjà préparé une riposte en cas d'arrêt des soins.
Vidéos A la une
Le CHU de Reims, où est hospitalisé Vincent Lambert, a décidé de réunir toute sa famille mercredi pour évoquer une nouvelle procédure d'arrêt des traitements du patient tétraplégique en état végétatif. Après le feu vert de la Cour européenne des droits de l'homme, la famille reste déchirée. Si l'épouse, le neveu ainsi que 5 frères et soeurs de Vincent Lambert militent pour l'arrêt des traitements, ses parents, eux, ne veulent pas en entendre parler.
Société
Une famille se bat contre l'équipe du CHU d'Angers pour essayer de maintenir en vie leur fille âgée de 7 mois, plongée dans le coma artificiel.  
Société
Ce jeudi, dans la matinale d’Europe 1, l’humoriste n’a pas hésité à plaisanter au sujet de la vidéo non-floutée du patient hospitalisé à Reims, Vincent Lambert.
Société
La Cour européenne de justice a rendu sa décision ce vendredi matin. Elle valide l'arrêt des soins. 
Vidéos A la une
La Cour européenne des droits de l'Homme statue ce vendredi sur l'arrêt ou non de l'alimentation et de l'hydratation de Vincent Lambert. Sa mère s'y oppose farouchement et estime que son fils n'est pas "un légume". "Nous continuerons à protéger Vincent, à nous battre pour le faire transférer dans un établissement adapté à ses soins", a déclaré Viviane Lambert au micro de BFMTV. "Vincent n'a rien. Vincent est maltraité. Vincent n'a pas de kiné, Vincent n'a pas de fauteuil adapté", déplore la mère du tétraplégique.
Vidéos A la une
"Laisser partir" Vincent Lambert ou le maintenir artificiellement en vie: la Cour européenne des droits de l'Homme se penche mercredi sur le sort de ce tétraplégique en état végétatif. Au sein de sa famille, ses parents, partisans de le maintenir en vie, affrontent son épouse et son neveu, qui souhaitent l'arrêt de l'alimentation de cet homme de 38 ans.
Vidéos A la une
Le docteur Eric Kariger, médecin de Vincent Lambert pendant 6 ans, ancien chef de service des soins palliatifs CHU de Reims et auteur de "Ma vérité sur l'affaire Vincent Lambert" aux Editions Bayard était sur le plateau de BFM Story. La Cour européenne des droits de l'Homme examine mercredi le cas de Vincent Lambert, ce tétraplégique de 38 ans plongé dans un état végétatif depuis un accident de voiture. En effet, sa famille se déchire autour de sa fin de vie. Sa femme ainsi que l'équipe médicale sont pour l'arrêt des soins, considérant que Vincent Lambert est incurable et que cela correspond à sa volonté. Mais ses parents réclament son maintien en vie. Son ancien médecin Éric Kariger estime que c'est un "martyre", car il a clairement exprimé sa volonté contre "l'obstination".
Vidéos A la une
"Nous voici au seuil d'une sombre barbarie qui s'annonce en blouse blanche", a fustigé mardi maître Jérôme Triomphe avocat des parents de Vincent Lambert. Il s'exprimait après que le Conseil d'Etat a rendu sa décision, en faveur de l'arrêt des traitements maintenant artificiellement en vie Vincent Lambert, ce tétraplégique qui est depuis six ans dans un état végétatif irréversible. L'avocat a dénoncé encore le fait que "des milliers d'êtres sans défense qui ne peuvent s'exprimer, mais qui n'ont rien demandé se retrouvent à la merci du premier médecin venu".
Vidéos A la une
Eric Kariger, médecin en charge de Vincent Lambert et chef du service de soins paliatifs du CHU de Reims, était en duplex pour BFM Story. Retour sur le débat médiatique autour de la fin de vie et de la légalisation de l'euthanasie en France. Dans l'affaire qui oppose la mère de Vincent Lambert aux médecins, le Conseil d'État a rendu sa décision ce jour et les dix-sept juges de l'Assemblée du contentieux ont ordonné l'arrêt des soins.
Vidéos A la une
Jean-Luc Romero, président de l'Association pour le Droit de Mourir (ADMD), était sur le plateau de BFM Story. Retour sur la décision du Conseil d'État de valider l'arrêt des soins de Vincent Lambert, patient tétraplégique en état végétatif depuis six ans.
Vidéos A la une
La Cour européenne des droits de l'homme, saisie par les parents et deux frères et soeurs de Vincent Lambert, a ordonné son maintien en vie, quelques heures après la décision du Conseil d'Etat en faveur de l'arrêt des soins. Un "soulagement", pour les parents du tétraplégique, selon leur avocat, qui s'est exprimé sur BFMTV, mardi soir.
Vidéos A la une
Bernard Devalois, chef de l'unité de soins palliatifs de Pointoise, qui avait été nommé médecin consultant pour le cas de Vincent Lambert, répond aux questions de Thomas Misrachi sur la décision de la Cour européenne des Droits de l'Homme qui demande en urgence le maintien en vie de Vincent Lambert. Alors que le Conseil d'État s'est prononcé ce mardi 24 juin pour l'arrêt des soins qui maintiennent en vie le patient tétraplégique, la CEDH quant à elle demande dans la foulée de "faire suspendre l'exécution de cet arrêt", le temps de statuer sur le fond.
Vidéos A la une
Philip Turle, rédacteur en chef adjoint du service anglais de RFI, et Stefan de Vries, journaliste indépendant. Retour sur la décision du Conseil d'Etat de juger légal le choix médical pris par le CHU de Reims de mettre fin aux traitements de Vincent Lambert, tétraplégique en état végétatif depuis six ans.
Vidéos A la une
Le Conseil d'État s'est prononcé mardi pour l'arrêt des soins qui maintiennent en vie Vincent Lambert, tétraplégique en état végétatif depuis six ans. "La décision rendue aujourd'hui par le Conseil d'État s'inscrit dans le cadre tracé par la loi Leonetti", a déclaré Jean-Marc Sauvé, vice-président du Conseil, dans une courte déclaration à l'issue de l'audience.
Vidéos A la une
Très médiatisé depuis des mois le cas de Vincent Lambert a transformé l'activité des associations dédiées à la fin de vie. Nous nous sommes rendus au siège de l'association pour le droit à mourir dans la dignité l'ADMD, les appels ont doublé depuis cette affaire, de plus en plus de personnes se renseignent pour faire enregistrer leurs directives anticipées.
Vidéos A la une
Le sort de Vincent Lambert entre les mains du Conseil d'Etat. 17 juges vont se prononcer cet après midi sur le cas de cet homme de 38 ans en état de mort cérébrale depuis un accident de la route il y a 6 ans. Une décision à haut risque pour sa famille qui se déchire sur son maintien ou pas en vie...Que se passera-t-il une fois l'arrêt du Conseil d'Etat prononcé?
Vidéos A la une
François Lambert, neveu de Vincent Lambert, était sur le plateau de BFM Story. Vincent Lambert 38 ans, est tétraplégique depuis 5 ans à la suite d'un accident de la route . Son sort, a relancé le débat sur l'euthanasie.
Vidéos A la une
Le rapporteur public du Conseil d'État s'est prononcé contre la poursuite du traitement qui maintient en vie Vincent Lambert. La famille se déchire toujours sur son cas, pour son frère David Philippon "Vincent n'est absolument pas en fin de vie, il est très lourdement handicapé, il réagit aux émotions". À l'inverse, son épouse et son neveu défendent l'arrêt des soins pour entamer un protocole de fin de vie.
Vidéos A la une
Le Conseil d'Etat a décidé vendredi d'ordonner une nouvelle expertise médicale sur le cas de Vincent Lambert, tétraplégique en état végétatif chronique depuis 2008. "Compte tenu de l'extrême...
Vidéos A la une
François Lambert, neveu de Vincent Lambert, était l'invité de BFM Story.
Vidéos A la une
Le Conseil d'Etat a refusé de statuer sans obtenir de nouvelles informations médicales sur l'état de santé actuel de Vincent Lambert, et ses perspectives d'évolution. "Personne ne pourra...
Vidéos A la une
Le Conseil d'Etat examine ce jeudi le cas de Vincent Lambert. Ce tétraplégique en état de conscience minimale depuis 5 ans après un accident de moto. Sa famille se déchire : doivent-ils le...
Vidéos A la une
Rachel Lambert vit difficilement la décision de la justice administrative de maintenir en vie son mari Vincent, en état de conscience minimale depuis 5 ans. La jeune femme devrait poursuivre le...
Vidéos A la une
Dr. Vincent Morel, président de la SFAP (Société Française d'Accompagnement et de Soins Palliatifs), et Pierre-Olivier Sur, avocat, bâtonnier du barreau de Paris. Retour sur l'affaire Vincent...
Vidéos A la une
Francis Fossier, avocat de l'épouse de Vincent Lambert, était en duplex pour BFM Story.
Vidéos A la une
La ministre de la santé Marisol Touraine a estimé jeudi que la loi Leonetti sur la fin de vie ne suffisait pas. Elle réagissait à la décision d'un tribunal administratif de Reims de s'opposer...

Pages

Publicité