Vidéos A la une
Tout est prêt en Ukraine pour organiser un procès contre les anciens maîtres du pays. Le procureur général a annoncé que la procédure judiciaire a commencé par contumace, contre l'ex président Ianoukovitch, plusieurs de ses ministres et l'ex-patron de la banque nationale, tous en fuite. Viktor Ianoukovitch est inculpé en Ukraine de 'meurtres de masse', 'usurpation du pouvoir' et 'vol de biens d'État à grande échelle'. Sa famille était à la tête d'un puissant clan politico-financier. Pour Vitaliy Shabunin, activiste anti-corruption que nous avons rencontré, la justice ukrainienne a perdu trop de temps : 'Dernièrement les procureurs n'ont pas fait ce qu'ils pouvaient faire. Au moins ils auraient pu geler les avoirs de Ianoukovitch. En plus, le précédent procureur général a tout fait pour détruire les preuves et les avoirs gelés ont été dégelés. Est-ce que l'on peut appeller cela une victoire ? Non. L'enquête criminelle aurait du être réalisée il y a six mois. La Russie va-t-elle extrader Ianoukovitch ? Sûrement pas. ' Viktor Ianoukovitch a fui en Russie après avoir été chassé du pouvoir en 2014 après trois mois de contestation pro-européenne sur la place du Maïdan à Kiev.
Vidéos A la une
Le 6 avril 2014, une foule se masse devant le bâtiment du gouvernement régional de Donetsk, dans l'est de l'Ukraine. Des milliers de manifestants, arborant des drapeaux russes et des pancartes aux slogans anti-Europe et anti-États-Unis protestent contre le nouveau pouvoir installé à Kiev après la chute de Viktor Yanukovich deux mois plus tôt. 'Nous sommes contre ce nouveau gouvernement, nous sommes contre le fascisme. Je veux une union douanière avec la Russie. Kiev ne nous entend pas, l'Union européenne non plus. Je demande à l'Union européenne de venir ici à Donetsk, dans le Donbass, pour entendre ce que l'on a à dire', explique une manifestante. Après le coup de force russe en Crimée, les esprits commencent à s'échauffer aussi dans la partie russophone du pays. 'Je m'inquiète de ce qui peut arriver demain à notre pays. Je ne suis pas favorable à une séparation, mais je ne reconnais pas le gouvernement actuel, les oligarques sont de nouveau au pouvoir', dit une femme. Le même jour, à Louhansk, près de la frontière russe, c'est le quartier générale des service de sécurité qui est encerclé puis pris d'assaut par une foule qui, elle aussi, clame son attachement à la Russie. Une foule qui demande la libération de détenus par les services de sécurité ukrainiens et l'organisation d'un référendum pour un rattachement à la Fédération de Russie. 'Russie, Russie', même scénario, le même jour à Kharkiv, l'autre grande ville de l'Est. Les manifestants investissent le siège de l'administration locale. Les pro russes font de même à Donetsk. Les meneurs de la contestation réclament une réunion d'urgence du parlement régional pour discuter d'un vote sur le rattachement à la Russie. Le lendemain, le 7 avril 2014, les chefs de l'insurrection proclament la création des 'Républiques populaires de Donetsk et de Louhansk'. La situation est dénoncée alors par le président ukrainien par intérim, Alexandre Turchinov, qui pointe du doigt la Russie 'Chers citoyens d'Ukraine, hier a commencé la deuxième étape de l'opération spéciale russe contre l'Ukraine. Les ennemis de l'Ukraine essaient de répéter le scénario de la Crimée, mais nous n'allons pas les laisser faire. Une cellule de crise a été mise en place et une opération antiterroriste va débuter contre ceux qui on pris les armes', assure alors Alexandre Turchinov. Tout au long du mois d'avril 2014, le mouvement séparatiste continuera à prendre de l'ampleur, jusqu'à déboucher sur une guerre que personne n'aurait imaginée aux portes de l'Europe.
Vidéos A la une
Un an après la révolution pro-européenne née place Maïdan et qui a mené à la chute du président Viktor Ianoukovitch, la paix reste encore fragile. Retour sur ces événements et la guerre qui en a suivi.
Vidéos A la une
Le 22 février 2014, le Parlement ukrainien décidait la destitution du président Viktor Ianoukovitch qui se refusait jusqu'alors à démissionner. Georges Mink, professeur au collège de l'Europe revient sur cette journée qui a ouvert une nouvelle page dans l'histoire de l'Ukraine.
Vidéos A la une
L'émotion était au rendez-vous sur la place Maïdan. Des milliers d'Ukrainiens se sont rassemblées vendredi soir à Kiev, à l'occasion du premier anniversaire des manifestations brutalement réprimées par le pouvoir de l'époque. Ces événements sont considérées comme le premier acte de la révolution ukrainienne, qui a chassé le président Viktor Ianoukovitch. S'adressant à la foule, le nouveau chef de l'État Petro Porochenko a déclaré que la mort de plus d'une centaine de militants n'avait pas été inutile. Sur le terrain, la situation continue de se dégrader. Le cessez-le-feu signé à Minsk sous la houlette des Européens le 12 février est constamment violé depuis son entrée en application. Face à l'avancée des rebelles, l'armée régulière a dû abandonner la ville de Debaltseve la semaine dernière. Selon Kiev, treize militaires ukrainiens ont été tués mercredi lors du retrait des soldats de la ville et une trentaine d'autres sont portés disparus. François Hollande et Angela Merkel ont réaffirmé vendredi leur volonté de voir les accords de Minsk appliqués intégralement. Pour tenter de faire évoluer la situation, une nouvelle rencontre est prévu entre les chefs de la diplomatie français, allemand, russe et ukrainien le 24 février à Paris.
Vidéos A la une
Il est temps de démonter les barricades de Maïdan. Ce samedi, le centre de Kiev a été le théatre de violences. Les autorités ukrainiennes aidées par des habitants ont tenté de vider la place emblématique de ses occupants, des activistes qui poursuivent l'occupation. L'ancien boxeur Vitali Klitschko aujourd'hui maire de Kiev, leur a lancé un message : 'Pas à pas, nous allons, tout en négociant, j'insiste là dessus, convaincre les occupants de résoudre ce problème, pour que la vie quotidienne à Kiev reprenne son cours normal.' Parmi les occupants, quelques 300 activistes qui se présentent comme des garants des idéaux de la révolution de l'hiver, et attendent que justice soit faite : 'Rien de ce que le gouvernement devait faire n'a été fait, dit dans sa tenue de camouflage Vladimir, venu de Odessa. Il n'y a pas de loi pour punir ceux qui sont responsables de la mort des gens tués ici. Concrètement rien n'est fait.' Beaucoup d'occupants de Maïdan sont aussi des sans-abris venus de l'extérieur, qui profitent de l'élan de solidarité depuis novembre. Hors de question donc pour eux aussi de se laisser expulser. Trois personnes ont été légèrement blessées dans les heurts. Certains habitants de la capitale en ont plus qu'assez, las des bagarres entre militants alcoolisés, voire des fusillades entre factions de manifestants. Le Maïdan est devenu en novembre dernier l'épicentre de la contestation pro-européenne ukrainienne, qui a débouché au bout de trois mois, et un bain de sang, sur la chute de Viktor Ianoukovitch.
Vidéos A la une
“Donetsk est le coeur de l’Ukraine”. D’entrée la ville affiche la couleur. Couleurs du drapeau ukrainien, revendication patriotique, n’en déplaise aux manifestants pro-russes qui...
Vidéos A la une
Février dernier, sur la place Maïdan à Kiev, près de 90 contestataires sont abattus par des snipers. Les résultats de l’enquête préliminaire sur cette tuerie viennent de tomber. Kiev met...
Vidéos A la une
Le géant russe annonce un nouveau tarif d’environ 280 euros pour 1 000 mètres cubes, contre 195 euros jusqu‘à présent. Société sous contrôle de Moscou, Gazprom détient 30 % des...
Vidéos A la une
Le parti des régions, formation de l’ancien président Viktor Ianoukovitch aura aussi son candidat pour la présidentielle du 25 mai. Ce sera Mikhaïlo Dobkine, ancien gouverneur de la province de...
Vidéos A la une
Un référendum dans chaque région plutôt qu’une élection présidentielle le 25 mai prochain, c’est ce que réclame le président ukrainien déchu Victor Ianoukovitch, réfugié en Russie,...
Vidéos A la une
D’abord trouver une sortie de crise. Pour l’instant, la seule sanction décidée par l’Union européenne, c’est le gel des avoirs de 18 responsables de l’ancien régime de Viktor...
Vidéos A la une
C’est pour l’instant la seule sanction sur laquelle les Etats membres de l’Union européenne sont d’accord vis à vis des anciens dirigeants ukrainiens. Les avoirs de Viktor Ianoukovitch,...
Vidéos A la une
Le drapeau ukrainien flotte de nouveau sur le siège de l’administration régionale à Donetsk. Les forces de l’ordre ukrainiennes disent avoir procédé dans le calme à l‘évacuation des...
Vidéos A la une
Le drapeau ukrainien flotte de nouveau sur le siège de l’administration régionale à Donetsk. Les forces de l’ordre ukrainiennes disent avoir procédé dans le calme à l‘évacuation des...
Vidéos A la une
Barack Obama a mis en garde la Russie contre une intervention armée en Ukraine alors qu’un responsable du Pentagone estimait que des centaines de soldats russes avaient été déployés en...
Vidéos A la une
La Suisse, l’Autriche et le Liechtenstein gèlent les avoirs du clan Ianoukovitch. Une vingtaine d’anciens responsables ukrainiens sont concernés. À Genève, une enquête a également été...
Vidéos A la une
En Ukraine, des hommes armés contrôlent depuis la nuit dernière, deux aéroports stratégiques de Crimée, l’un à Sébastopol, l’autre à Simferopol. Ce jeudi déjà, des individus armés ont...
Vidéos A la une
Viktor Ianoukovitch s’est exprimé ce vendredi lors d’une conférence de presse en Russie, à Rostov-sur-le-Don, ville proche de l’Ukraine. Le président ukrainien déchu a planté le décor...
Vidéos A la une
Si Washington a estimé ce vendredi que Viktor Ianoukovitch n’avait plus aucune légitimité à diriger l’Ukraine, le président ukrainien déchu ne voit pas les choses de la même façon. “Je...
Vidéos A la une
Etait-ce un geste spontané ou l’avait-il prévu? Le président ukrainien destitué Viktor Ianoukovitch a cassé le stylo qu’il tenait dans les mains avant de prononcer ces mots : “je demande...
Vidéos A la une
La Russie a-t-elle une responsabilité dans les évènements en Crimée ? Le tout nouveau ministre ukrainien par intérim a accusé tôt ce vendredi matin “des unités armées de la flotte russe...
Vidéos A la une
Viktor Ianoukovitch a tenu vendredi une conférence de presse en Russie. Selon lui, il n'a pas été destitué, mais il a simplement "dû quitter l'Ukraine car ma vie et celle de mes proches a été...
Vidéos A la une
Patrick Sauce, envoyé spécial de BFMTV à Simferopol en Ukraine et François Heisbourg, conseiller de la Fondation pour la recherche stratégique, étaient les invités de BFM Story.
Vidéos A la une
Viktor Ianoukovitch s’est exprimé ce vendredi lors d’une conférence de presse en Russie, à Rostov-sur-le-Don, ville proche de l’Ukraine. Le président ukrainien déchu a planté le décor...
Vidéos A la une
Malgré cette présence militaire, les premiers vols prévus de la journée, à destination de Moscou et de Kiev, sont maintenus et les passagers enregistrent et passent les contrôles de sécurité....
Vidéos A la une
Situation de plus en plus tendue en Crimée, où le parlement régional, situé à Simféropol, a été saisi par des hommes armés hier matin. Le drapeau russe a été hissé au dessus du bâtiment...
Vidéos A la une
Patrick Sauce, envoyé spécial de BFMTV à Kiev (Ukraine), répond aux questions de Jean-Baptiste Boursier sur l'exil de Viktor Ianoukovitch en Russie. Il déclare être toujours le président de...
Vidéos A la une
Au sommaire de cette édition : des journalistes ukrainiens analysent les documents trouvés chez Viktor Ianoukovitch ; la Toile réagit à l’adoption d’une loi anti-gay en Ouganda ; et un...

Pages

Publicité