Alabama : Trump perd la main

Partager cette vidéo :

13/12/2017

Cela fait vingt-cinq ans que ce n'était pas arrivé et cela met Donald Trump dans l'embarras. L'élection surprise du démocrate Doug Jones aux sénatoriales de l'Alabama est un nouveau revers pour le président américain. Trump non seulement avait misé sur le mauvais cheval, le pro-armes à feu et accusé d'agressions sexuelles sur mineures Roy Moore, mais en plus voit échapper un état qui était une valeur sûre républicaine.

Le dirigeant des démocrates au Sénat, Chuck Schumer, s'en réjouit : " Roy Moore était un très mauvais candidat mais ce serait une grave erreur pour les républicains de lui faire porter toute la responsabilité de cette défaite. Même dans l'Alabama profond, la marque républicaine est maintenant toxique ".

L'ultra-conservateur Roy Moore, lâché par une bonne partie de la droite américaine, avait malgré tout gardé le soutien de Donald Trump. Son attitude volontiers arrogante et les accusations d'abus sexuels pesant sur lui lui ont coûté la victoire... Réaction de Donald Trump : " Beaucoup de républicains pensent différemment et sont très heureux que les choses se soient passées comme cela, mais en tant que dirigeant du parti, j'aurais voulu ce siège, et je soutiens les candidats ".

Se profilent en 2018 les élections de mi-mandat au congrès, et avec cette défaite en Alabama le parti de l'éléphant voit sa majorité réduite au minimum au sénat : 51 sièges seulement sur 100. Alors les démocrates se mettent à rêver de gagner la chambre des Représentants.

Pages