Vidéo associée: 

Walk-Man, le robot humanoïde secouriste

Corps: 

Il est fait comme un homme, marche comme un homme et dans l'avenir, il pourrait le remplacer dans des missions risquées lors de catastrophes naturelles. Son nom : le projet Walk-Man. Nous l'avons rencontré dans cette édition de Futuris.

Imaginez un robot humanoïde qui interviendrait lors de catastrophes naturelles pour sauver des vies et éviter des conséquences plus graves. Ce n'est pas de la science-fiction, Walk-Man est un projet mené au sein de l'Institut italien de Technologie de Gènes (IIT). Bientôt, il pourrait sauver des vies en remplaçant l'homme dans des situations dangereuses et pour que la copie ressemble à l'original, c'est en imitant les humains qu'il a appris à bouger et à marcher.

Si aujourd'hui, il a encore besoin des instructions de l'homme, il devrait dans peu de temps, pouvoir évaluer son environnement et accomplir une mission donnée. Ses inventeurs travaillent actuellement sur un logiciel pour améliorer sa démarche sur des sols accidentés.

Meet the humanoid bot made to tackle emergency situations: https://t.co/byAgccRyhx- WALK-MAN (@WalkmanRobot) 23 mars 2016

L'homme comme modèle

Nikolaos Tsagarakis, chercheur senior à l'IIT, préside le projet Walk-Man. Il nous présente le spécimen : 'Ce robot a une forme anthropomorphique, il a un certain nombre d'articulations qui lui permettent d'effectuer des mouvements qui sont vraiment équivalents à ceux du corps humain. Sa main a cinq doigts dont un pouce et il a été conçu pour déplacer des charges très lourdes,' précise-t-il.

Notre reporter Claudio Rosmino lui demande : 'Vous vous êtes vraiment appuyés sur le modèle humain pour imaginer ce robot ?'

Nikolaos Tsagarakis lui répond : 'Tous les objets qu'on utilise dans nos vies ont été pensés en tenant compte des caractéristiques du corps humain. Quand un robot est doté des mêmes caractéristiques, insiste-t-il, c'est la meilleure des configurations pour qu'il réalise des tâches humaines.'

Contrôle du déplacement, de l'équilibre et des mouvements

Développé dans le cadre d'un projet de recherche européen, Walk-Man est équipé notamment d'un système de vision stéréoscopique et d'un scanner laser 3D rotatif pour percevoir son environnement. Après un test de conduite réussi, il s'entraîne à effectuer des gestes qui ressemblent à ceux de l'homme.

Le plus grand défi technique pour les concepteurs de ce robot d'environ 1,80 m ? Parvenir à contrôler son déplacement, son équilibre et ses mouvements.

'Il a des capteurs de position à l'intérieur de ses articulations qui lui indiquent leur position, nous montre Ioannis Sakoglou, ingénieur de recherche post-doctorant à l'IIT. Il a aussi besoin de capteurs couple/force pour connaître la force lors d'une action dans un environnement donné,' poursuit-il. 'En termes de puissance, ce robot est très similaire à une voiture de taille moyenne : chaque articulation comme celle du genou ou de la hanche qui doit faire beaucoup d'efforts a une puissance similaire à un moteur de scooter de 50 centimètres cube,' explique-t-il.

Economie d'énergie

Dans des environnements adaptés aux humains, des robots qui leur ressemblent présentent un avantage par rapport à des spécimens équipés de roues par exemple. C'est pour cette raison que les chercheurs de l'Institut italien ont puisé une grande partie de leur inspiration dans le modèle original.

'Il y a beaucoup de principes de biologie qui nous ont inspirés, indique Jörn Malzahn, autre ingénieur de recherche post-doctorant à l'IIT. L'un d'entre eux, c'est l'économie d'énergie, en particulier grâce à des mécanismes qui permettent un mouvement arrière : on voulait reproduire les phases de balancement des bras quand l'homme marche ; pendant ces phases, on n'a pas besoin d'apporter tant d'énergie, la gravité nous aide à faire avancer le robot, affirme-t-il avant de préciser : On essaie d'intégrer cette source d'inspiration à notre conception pour créer des robots qui sont efficaces d'un point de vue énergétique et qui peuvent fonctionner beaucoup plus longtemps que les équivalents actuels.'

Prochaine étape pour Walk-Man :un test organisé par la protection civile italienne. Il sera envoyé dans un bâtiment en feu pour secourir une victime.

Claudio Rosmino and his team from the euronews are visiting our lab for a WALK-MAN cover! euronews IITalk pic.twitter.com/N32uHExmw2- WALK-MAN (@WalkmanRobot) 19 septembre 2016

Partager cette vidéo :

Publié le 24/10/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité