Vidéo associée: 

Une étude bouleverse notre perception de lignée humaine

Corps: 

Les ossements ont été découverts au début des années 2000. Mais ils n’ont livré leurs secrets au grand public que très récemment, avec la publication d’une étude dans la revue Science. A Dmanisi, au sommet d’une colline de Géorgie, jamais autant de restes humains préhistoriques n’avaient été retrouvés au même endroit. Cinq crânes ont amené les paléontologues du monde entier à revoir leur copie sur les premiers stades de développement de la lignée des hominidés.

Après des années d‘étude, les scientifiques sont désormais convaincus que malgré les différences importantes au niveau de la taille et de la forme, les crânes retrouvés à Dmanisi appartiennent à une lignée commune, et à des individus ayant vécu à la même époque.

Les chercheurs estiment que nombre de sous-genres jusqu’alors utilisés pour classifier différentes espèces, ne sont en fait que des variations individuelles. En somme, il s’agit d’une petite révolution dans notre manière de percevoir la lignée humaine.

“Nous avons beaucoup de chance d’avoir la preuve la plus ancienne de la présence humaine sur terre, et c’est le crâne le plus complet jamais retrouvé de cette période. Il montre que beaucoup de caractéristiques que l’on croyait morphologiques sont en fait individuelles. Vous pouvez voir la différence entre ces deux mâchoires et la première impression est qu’elles pourraient appartenir à deux différentes espèces, mais ce crâne montre que c’est la même espèce. Donc la découverte de Dmanisi est l‘échantillon d’espèce humaine préhistorique le plus complet jamais retrouvé.” conclut le Professeur David Lordkipanidze, directeur du muséum national de Géorgie.

Tous les chercheurs ne sont pas d’accord avec les conclusions de cette étude. D’autres découvertes seront nécessaires. La réponse se trouve peut-être sur le site de Dmanisi très riche en fossiles. 50 000 mètres carrés restent encore à explorer.

Partager cette vidéo :

Publié le 27/10/2013

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité