Vidéo associée: 

Un nouveau port pour le Mary Rose

Corps: 

Sortie des eaux il y a trente ans, le Mary Rose – Vaisseau amiral du roi d’Angleterre Henry VIII aux débuts de la Royal Navy – a trouvé une nouvelle maison.

Un musée abrite désormais les restes de la coque en bois du navire de guerre. Le bâtiment a été construit autour de l‘épave. Il est installé dans les docks de Portsmouth à côté d’autres illustres bateaux de la marine anglaise.

Plusieurs milliers d’objets récupérés dans la carcasse du Mary Rose sont aussi exposés.

“Nous avons aussi trouvé une cabine entière pleine d’outils. Dans cette cabine il y avait un jeu de backgammon, assez extraordinaire, et juste à l’extérieur, à côté de deux coffres, il y avait ce chien, réellement les restes d’un chien rescapé de la période Tudor. Peut-être le chien du charpentier, ainsi que tous les objets de la menuiserie. C’est tout simplement extraordinaire”, explique l’archéologue Christopher Dobbs.

Préserver le navire et ses trésors est la préoccupation première d’une équipe de scientifiques qui planchent sur de nouvelles techniques de conservation. Durant des décennies, les bois du navire ont été constamment trempés dans des produits chimiques pour les préserver, notamment dans du polyethylène glycol, une substance à base de résine qui remplace l’eau de mer.

“Une autre chose étonnante à propos de la collection du Mary Rose, c’est que nous avons quelques-uns des objets qui appartenaient à certains professionnels à bord, comme le chirurgien par exemple. Nous avons un coffre contenant tous ses onguents, des bocaux aussi etc. Et tout est extraordinairement bien conservé”, ajoute l’archéologue Christopher Dobbs. .

En cours de séchage pour encore quatre ou cinq ans, l‘épave du Mary Rose ne s’observe pour le moment que par des fenêtres, avant qu’un accès au plus près de la coque ne soit offert ultérieurement.

Partager cette vidéo :

Publié le 05/06/2013

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité