Vidéo associée: 

Des plantes pour mieux résister à la salinité du sol

Corps: 

Lutter contre la salinité des sols… c’est ce que font des chercheurs de l’université de Tasmanie. Une salinité à 80% d’origine naturelle qui ferait disparaître trois hectares de terre arables chaque minutes.
Particulièrement touchés l’Afrique du nord mais aussi pays du Golfe et Californie.

Les scientifiques sont ici en train de mesurer les taux de salinité à l’intérieur des plantes.

Sergey Shabala de l’université de Tasmanie : “Nous devons désormais aller au-delà des terres arables, dans les zones qui ne sont pas vraiment propices à l’agriculture”.

C’est la raison pour laquelle les scientifiques, en utilisant une méthode de commutation de gène, veulent développer des plantes résistantes au sel.

Meixue Zhou, de l’université de Tasmanie : “Ce que nous essayons de faire c’est d’obtenir ce gène, et de simplement le transformer en une nouvelle variété sans changer l’environnement d’une nouvelle variété”.

Un grand nombre de génotypes d’orge et de blé – qui sont déjà naturellement résistant à des environnements salés – sont classés comme “donneurs de gènes tolérants” afin de créer des génotypes véritablement résistants au sel.

Les scientifiques pensent ainsi que des cultures vivrières pourraient être cultivées dans des zones de marais salants.

Partager cette vidéo :

Publié le 01/02/2014

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité