Vidéo associée: 

Des jeux vidéos pour lutter contre le déclin cognitif

Corps: 

A 65 ans Ann Linsey constate qu’elle est de plus en plus souvent distraite. Elle participe ensuite à une étude menée à bien par l’Université de Californie et qui a été par la suite publiée par Nature magazine. L’objectif était de tester l’impact des jeux vidéos sur les capacités cognitives des personnes vieillissantes.

Cette étude a été conduite par Adam Gazzaley, un neuroscientifique, avec l’aide d’un jeu dénommé NeuroRacer. Les capacités des joueurs étaient nettement améliorées. On a aussi constaté que les effets bénéfiques de l‘étude étaient toujours visibles six mois plus tard.

Adam Gazzaley : “Nous avons découvert que leurs capacités multi-tâches sur les jeux vidéos eux mêmes se sont améliorés après avoir joué pendant un mois. Mais nous avons aussi découvert que d’autres capacités de contrôles, que nous n’avions pas directement entraînées, comme une attention soutenue, la mémoire se sont aussi améliorées”.

L‘équipe de chercheurs a aussi enregistré l’activité cérébrale des joueurs. Alors que leurs aptitudes se développaient, on a aussi constaté un regain d’activité dans le cortex préfrontal du cerveau, siège de différentes fonctions cognitives dites supérieures.

Adam Gazzaley : “Je crois que cela montre que les mécaniques des jeux vidéos peuvent vraiment être un outil puissant pour restructurer le cerveau. Et cela peut aider les gens sains comme ceux qui sont malades”.

L‘étude ne dit pas qu’il faut pour autant passer ses journées à jouer pour développer ses capacités cognitives.

Partager cette vidéo :

Publié le 14/09/2013

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages