Vidéo associée: 

Allemagne : un logiciel pour gérer les mouvements de foule

Corps: 

Les mouvements de foule peuvent s’avérer être dangereux. On l’a vu à de nombreuses reprises dont notamment ici à Duisburg en Allemagne où 21 personnes trouvèrent la mort et 500 furent blessées lors d’une bousculade pendant la Love Parade.

Voici un hall du palais des expositions de Düsseldorf. Des centaines de personnes identifiées par leur couvre chef sont invitées à franchir un obstacle. Le tout pour la bonne cause, celle de la science dans le cadre du projet Basigo.

Armin Seyfried dirige l’expérience :

“Pour des voitures on a le code de la route, des intersections, des voies, des feux tricolores. Mais il n’y a rien de tout cela pour les piétons. Et nous avons appris que nous pouvons vraiment avoir ces mêmes règles pour les piétons.
La question est de connaître la taille nécessaire d’une structure pour pouvoir mettre en place ces règles. Ces chiffres n’ont pratiquement pas été étudiés et particulièrement dans le cas d’intersections complexes. Nous avons étudiés ces données dans le cadre de nos expériences”.

Grâce au numéro inscrit sur le chapeau un ordinateur peut suivre le parcours de chacun des 1400 participants.

Les moments critiques d’engorgements et de déplacements sont tout particulièrement étudiés et notamment le départ ou l’arrivée d’une foule dans un lieu donné.

Le gouvernement fédéral allemand soutient ce projet Basigo qui implique l’université de Wuppertal. Objectif créer un outil de planification pour les événements impliquant de grands mouvements de foules.

Partager cette vidéo :

Publié le 27/06/2013

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité