Vidéo associée: 

Un célèbre homme politique avoue qu'il aime fumer des joints...

Corps: 

"Oui, ça m’arrive de fumer un joint, bien sûr". C'est ce qu'a affirmé ce 1er décembre Malek Boutih, député PS de l'Essonne au micro de Philippe Vandel sur France Inter.Il est agé de 52 ans, et ne l'a jamais caché : il est "favorable à l’étatisation du cannabis". Ce 1er décembre sur France Inter, Malek Boutih, l'ancien président de l'association SOS Racisme a levé le voile sur ses convictions très personnelles à propos de la consommation de drogues dites "douces".Dans l'émission "Tout et son contraire", Malek Boutih a expliqué qu'il était pour "que l’Etat reprenne tout en main ". Et d'ajouter : "La prohibition du cannabis, c’est le moteur de la nouvelle mafia. Dans certain point de vue, c’est quand même embêtant  que tous ceux qui aiment fumer un joint financent le terrorisme à un degré ou un autre. C’est quand même chiant !" Celui qui a visiblement travaillé son dossier a aussi détaillé, "On estime qu’il y a d’une manière hebdomadaire, pas avec la même fréquence, sept millions de personnes qui consomment. C’est énorme !"Et quand Philippe Vandel lui a demandé "Vous en faites partie ?", l'homme politique de gauche, supporter de Manuel Valls , n'a pas hésité à répondre très franchement : "Oui ! Oui, ça m’arrive de fumer un joint, bien sûr".F.A

Partager cette vidéo :

Publié le 01/12/2016
1320 vues