Vidéo associée: 

Paris a un genou à terre

Corps: 

Paris à un nouveau plus bas annuel. Un scénario tant redouté par les opérateurs et qui s’est bien produit…. Le CAC 40 est tombé violemment sous les 3 000 points à 2 950 points sur une chute de 2,21%. Après une tentative de rebond dans les premiers échanges, elle a été aussitôt avortée sous le flot de mauvaises nouvelles publiées ces dernières heures… Les dernières en date, les très mauvais chiffres de l'emploi américain pour le mois de mai. Les créations d'emplois aux Etats-Unis ont en effet fortement ralenti au mois de mai, ce qui donne une petite indication quant à un ralentissement de l’économie outre-Altlantique. Seuls 69 000 emplois non-agricoles ont été créés le mois dernier, la plus faible progression depuis le début de l'année alors que 155 000 unités étaient attendues par les économistes. Le taux de chômage est lui aussi ressorti supérieur aux anticipations du Marché à 8,2% au mois de mai conte 8,1% attendu. Pour ne rien arranger, l’activité manufacturière aux Etats-Unis a reculé plus que prévu à 53,5 au mois de mai alors qu’il était attendu à 53,9 après 54,8 en avril. Deux signes avant coureurs d’un ralentissement de l’économie mondiale. En Europe, même topo l'activité dans le secteur manufacturier en zone euro a en effet enregistré sa plus forte contraction en près de trois ans au mois de mai, plombée par la crise de la dette et un repli des nouvelles commandes. L'indice PMI manufacturier définitif a reculé à 45,1, contre 45 en première estimation et 45,9 en avril, renouant avec ses plus bas niveaux de juin 2009. Pour enfoncer le clou, le taux de chômage de la zone euro atteint un niveau historique à….11% ! Des chiffres désastreux qui sont le pur reflet d’une crise de la dette en zone euro qui s’éternise et surtout s’aggrave… Il faudra toujours composer avec cette énorme épine dans le pied de l’Europe, avec son lot de rebondissements quotidiens… Le dernier en date, un article de presse du 'Wall Street Journal’, aussitôt démenti par le Fonds monétaire international, qui évoquait une possible aide de l’argentier international à l'Espagne alors que le pays reste empêtré dans une grave crise bancaire. D’autant plus que quelques 100 milliards d’euros de capitaux ont fui le pays au premier trimestre, selon le Financial Times, qui cite des données publiées par la Banque d’Espagne. Par ailleurs, les craintes ne sont plus focalisées sur l’Europe mais aussi sur la Chine, les investisseurs étant inquiets d’un ralentissement de ces deux économies notamment après la publication ce matin d’un indice PMI chinois d'activité manufacturière de 50,3, après 53,3 en avril et 52 attendu par les marchés. Alors dans ce contexte les opérateurs se sont littéralement précipités sur les emprunts d’Etats allemands et américains, considérés comme les seuls actifs sûrs en cette période de temps orageux sur les marchés ! Le rendement du bon du trésor américain à 10 ans est tombé à 1,517%, un niveau record tandis que celui du Bund allemand de même échéance a touché 1,529%, du jamais vu ! Bref, ce premier jour de juin, comme redouté dès le matin ; a bel et bien été mouvementé sur les marchés…

Partager cette vidéo :

Publié le 01/06/2012
178 vues

Toutes les vidéos

24/07/2012
5 vues
23/07/2012
12 vues
20/07/2012
4 vues

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité