Vidéo associée: 

Publié le 16/02/2018

Les nouvelles technologies militaires inquiètent

Corps: 

Les conflits modernes et l'intelligence artificielle, c'est sur ce thème que s'est ouvert la Conférence de Munich sur la sécurité . L'intervention de la présidente estonienne a particulièrement été suivie. Son pays a été la cible de l'une des premières cyberattaques probablement menée par un Etat. Tous les soupçons se portent sur la Russie sans pourtant jamais la nommer. Kersti Kaljulaid regrette les lenteurs politiques en matière de régulation des nouvelles technologies. " Nous n'avons pas progressé par exemple sur les questions cybernétiques ", explique-t-elle.

La création de soldats artificiels dotés d'une puissance cérébrale ou encore l'élaboration de drones d'attaque autonomes soulèvent des inquiétudes, relayées par l'ancien secrétaire général de l'Otan. Selon Anders Fogh Rassmussen " l'utilisation de robot ou d'une intelligence artificielle à des fins militaires rend l'ensemble du monde plus instable. C'est la raison pour laquelle nous devrions mettre en oeuvre un traité international juridiquement contraignant pour interdire la production et l'utilisation de ce qui est appelé des armes létales autonomes ". Ces nouvelles technologies et en particulier celles des drones autonomes ne cessent de se développer. Mais elles soulèvent des interrogations juridiques et éthiques sur leur usage.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet