Vidéo associée: 

Canada : les autorités commencent à préparer le retour à la normale à Fort McMurray

Corps: 

Les feux progressent toujours

Au Canada le brasier géant de Fort McMurray continue de progresser.

Les feux sont sous contrôle à proximité de la ville de Fort McMurray, mais ils ont continué leur avancée en brûlant 10% de forêts de plus ces dernières 24 heures, pour atteindre environ 2.290 km2.

Les effectifs et moyens aériens ont dû être augmentés.Plus de 700 pompiers se concentrent sur les deux foyers les plus dévastateurs.

La ligne de feu se situe maintenant à une trentaine de kilomètres de la province voisine de Saskatchewan.

Une météo plus humide et des vents plus faibles ralentissent la progression des flammes.

Quels risques toxiques ?

Alors qu'Euronews révèlait la présence de 42 500 m3 de déchets radioactifs, stockés au sud de la ville, les autorités sont rassurantes : même si le site a bien été brûlé par l'incendie géant, officiellement, aucune fuite dangereuse n'a été détectée pour l'instant.

Les capsules hermétiques, situées sous terre, et contenant ces déchets faiblement radioactifs, n'auraient pas été détériorées.

Par contre, des inquiétudes pourraient naître de la présence d'éventuelles cendres toxiques, les feux ayant ravagé plus de 2 000 maisons dans les banlieues résidentielles de la ville. A l'intérieur de ces cendres, les scientifiques retrouvent habituellement du plomb, de l'arsenic, des métaux lourds, issus de la combustion de matériels et produits ménagers.

L'incendie de #FortMcMurray va laisser des cendres corrosives et métaux lourds toxiques pic.twitter.com/K0MT6lEJOV- B3zero (@B3zero) 10 mai 2016

Quel retour pour les réfugiés?

Le Premier ministre Justin Trudeau a annoncé qu'il se rendrait sur place vendredi 13 mais, une visite trop tardive pour la plupart des 100 000 déplacés.

Les pertes de l'Alberta sont lourdes, mais surmonterons l'épreuve ensemble - comme voisins, amis et Canadiens. Le gouvernement vous aidera.- Justin Trudeau (@JustinTrudeau) 4 mai 2016

Le gouvernement établit en ce moment un calendrier de retour des réfugiés dans leurs habitations. Ce planning est attendu d'ici la fin du mois de mai.

Pour éviter d'autres Fort McMurray, combattons le changement climatique

"Nous avons tous contribué à cet enfer"... https://t.co/w0gs8SQtts- Jean-Marc Jancovici (@JMJancovici) 11 mai 2016

Partager cette vidéo :

Publié le 11/05/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

06/12/2016

Pages

Publicité