Vidéo associée: 

Alstom: bricolage électoraliste ou vraie stratégie ? - 04/10

Corps: 

À sept mois de la présidentielle, le chef du gouvernement Manuel Valls a déclaré sur son compte Twitter, que "le site d'Alstom de Belfort est sauvé!". L'État va en effet commander 15 rames TGV pour un montant de 500 millions d'euros. Elles circuleraient d'abord sur des lignes Intercités et seraient ensuite revendues à la SNCF ou à un autre opérateur. Par ailleurs, le gouvernement a admis faire également pression sur Alstom et la SNCF pour conclure l'achat des six rames destinées à la ligne Paris-Turin-Milan, pour un montant estimé à 200 millions d'euros. En attendant, la SNCF va commander vingt locomotives diesel pour le remorquage des trains en panne. Est-ce alors un bricolage électoraliste ou une vraie stratégie ? - Avec: Pascal Perri, économiste, cabinet PNC. David Cousquer, créateur et gérant chez Trendeo. Olivier Lecomte, professeur de finance à Centrale. Et Gilles Dansart, directeur de Mobilettre. - Les Décodeurs de l'éco, du mardi 4 octobre 2016, présenté par Fabrice Lundy, sur BFM Business.

Partager cette vidéo :

Publié le 05/10/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI