Vidéo associée: 

Des législatives anticipées qui sannoncent très serrées en Bulgarie

Corps: 

Les Bulgares votent ce dimanche, pour le troisième scrutin législatif organisé en quatre ans. Un scrutin pour renouveler ou non la confiance à l'ex-Premier ministre Boïko Borissov, qui a démissionné en novembre dernier, après la défaite de son parti aux élections présidentielles.

L'homme a déjà été deux fois Premier ministre.

La Turquie est accusée d'ingérence dans le scrutin, pour son soutien à un nouveau parti représentant la minorité musulmane.

'Si les Bulgares décident que c'est nous qui devrions gouverner, nous aurons l'opportunité de parler beaucoup de la Turquie dans les jours à venir. Beaucoup de choses doivent être faites par l'Europe et par la Turquie pour maintenir la paix et la sécurité. Ce ton, ces actions, sont désastreuses pour la Bulgarie', a estimé Boïko Borissov.

Le scrutin s'annonce très serré entre le centre droit de Boïko Borissov et les socialistes emmenés par Kornelia Ninova, qui prônent un rapprochement avec la Russie, quitte à provoquer la colère des partenaires européens.

'J'ai voté pour le changement, pour la sécurité aux frontières et dans nos foyers, pour la justice et l'éducation pour chaque enfant, l'accès à la sécurité sociale pour toute personne dans le besoin, pas de pression sur les petites et moyennes entreprises, et plus d'emplois avec des salaires plus élevés', a déclaré la chef de file des socialistes.

Ce scrutin anticipé est la conséquence de l'élection à la présidence de Roumen Radev, ancien chef de l'armée de l'air soutenu par les socialistes.

Les vainqueurs - gauche ou droite - devront sans doute s'allier aux nationalistes pour gouverner.

Partager cette vidéo :

Publié le 26/03/2017

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI