Vidéo associée: 

Yémen : vide politique et risque de chaos

Corps: 

Le Yémen, sans personne à sa tête, risque de plonger un peu plus dans le chaos. Suite aux démissions du président et du Premier ministre, sous la pression des milices chiites houtis, le parlement doit approuver ces départs. Mais il ne pourra pas se réunir avant dimanche. D'ici là, tout peut arriver dans la capitale contrôlée par les miliciens : ils ont pris mardi le palais présidentiel, encerclent depuis la nuit dernière le siège du Parlement ainsi que les résidences de hauts responsables, dont celle du ministre de la Défense.

'Notre pays est dans un vide constitutionnel, dit Aidaros al-Mehthar, un habitant de Sanaa, et on voudrait que nos responsables politiques, de tous bords, se réunissent pour former en urgence un conseil militaire afin que le pays ne sombre pas dans un immense conflit.'
Selon les analystes, les houtis hésiteraient à diriger le pays, faute d'expérience politique mais aussi par crainte des réactions violentes de la communauté sunnite, majoritaire, et des jihadistes d'Al-Qaïda.

Partager cette vidéo :

Publié le 24/01/2015
Publicité

Contenus sponsorisés