Vidéo associée: 

Washington cible les groupes terroristes en Afrique

Corps: 

Les Etats-Unis affirment avoir mené deux raids pour “maintenir les terroristes sous pression”. Le premier, en Libye, a visé Abou Anas al-Libi présenté comme un chef présumé d’Al Qaïda. Une opération qui a poussé Tripoli à demander des “explications” aux autorités américaines. Abou Anas Al Libi était recherché pour son rôle dans les attentats meurtriers de 1998 contre les ambassades américaines en Tanzanie et au Kenya qui avaient fait plus de 200 morts.

La famille d’Abou Anas Al-Libi dénonce : “Bien sûr que c‘était un acte de piraterie mené par une force étrangère pour kidnapper mon frère. Ils auraient dû présenter un document au gouvernement libyen pour que mon frère soit jugé ici. C’est la procédure normale pour tout citoyen libyen”.

A Barawe en Somalie, un autre raid américain a visé un chef militaire des Shebab selon des responsables à Washington ayant requis l’anonymat. La cible serait un Kényan d’origine somalienne, connu sous le nom d’Ikrima. On ignore s’il a été capturé ou tué. Cette opération intervient deux semaines après l’attaque contre le centre commercial Westgate à Nairobi qui a fait au moins 67 morts. Un attentat qui avait été revendiqué par les Shebabs.

En visite en Indonésie, le secrétaire d’Etat américain John Kerry a réagi : “Les membres d’Al-Qaïda et d’autres organisations terroristes peuvent continuer à courrir mais les Etats-Unis ne cesseront jamais leurs efforts pour que les responsables d’actes de terrorisme rendent des comptes devant la justice”.

Partager cette vidéo :

Publié le 07/10/2013

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

21/09/2017