Vidéo associée: 

Vitali Klitschko veut mettre Ianoukovitch K.O sur le ring politique

Corps: 

Porte-drapeaux du mouvement de contestation en Ukraine: les leaders de l’opposition qui avaient fait le déplacement à Vilnius. Ils ont rejoint les manifestants dès leur retour.

L’icône de la boxe, Vitali Klitschko, qui dirige le parti Oudar (littéralement “coup” en ukrainien), est prêt à mettre le président Ianoukovitch au tapis, sur le terrain politique. Pour lui, l‘éxécutif ukrainien est coupable de “haute trahison” pour avoir “saboté” l’accord avec l’Union européenne.

“Tout le monde est déçu”, dit-il. “On ne peut pas abandonner notre rêve et donc maintenant, après ce rendez-vous manqué, on demande la démission du gouvernement et du président. C’est ce que veulent ces gens”.

Comme en 2004, la chanteuse Ruslana s’est rendue sur la place Maidan.
Elle avait remporté l’Eurovision l’année de la Révolution orange (en 2004), avant d‘être élue députée.

“Je ne crois pas en Ianoukovitch, mais je crois au pouvoir du peuple ukrainien qui peut changer ce pays”, dit elle.

Reste à savoir si les pro-européens attendront la présidentielle de 2015 pour tenter de renverser le président ukrainien.

“Avec le retour des leaders de l’opposition de Vilnius, les manifestations de la place Maidan prennent désormais une ampleur politique. Plus que jamais le clivage entre pro-européens et anti-européens va influencer la campagne de la prochaine élection présidentielle, qui devrait débuter lors du premier semestre 2014”, conclut Sergio Cantone, le correspondant d’euronews à Kiev.

Partager cette vidéo :

Publié le 30/11/2013

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité